Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Siegfried Mazet, Tarjei Boe, Johannes Dale, Endre Stroemsheim, biathlon, Nove Mesto
Siegfried Mazet (FRA), Tarjei Boe (NOR), Johannes Dale (NOR), Endre Stroemsheim (NOR) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Siegfried Mazet : « Tarjei Boe a compris qu’en travaillant moins, il pouvait gagner plus ! »

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l’entraîneur tricolore du tir norvégien, revient, en dehors du duel Sturla Holm Lægreid/Johannes Thingnes Boe, sur les performances individuelles réalisées par ses athlètes lors de l’hiver écoulé.

Le Drômois Siegfried Mazet, l’entraîneur français du tir norvégien, s’est longuement confié à Nordic Magazine. Après le duel Sturla Holm Lægreid/Johannes Thingnes Boe, l’ancien entraîneur de Martin Fourcade a accepté de revenir, dans la troisième partie de l’entretien qu’il nous a accordé, sur les performances réalisées par Johannes Dale, Erlend Bjoentegaard, Vetle Sjaastad Christiansen et Tarjei Boe, qu’il surnomme le « taulier ».

Il y a eu questionnement. Après sa blessure, il revient plutôt bien à Oberhof et Antholz avec des 23e, 10e, 13e et 6e places. Pendant les Mondiaux, qu’il ne fait pas, il court en confrontation avec les plus jeunes aux championnats d’Europe. C’était difficile parce que, si on ne le reprenait pas, on ne le mettait pas non plus dans le groupe B, réservé aux jeunes athlètes. Si tu n’est pas en élite à 30 ans, tu ne peux pas prendre la place d’un biathlète de 22 ans. C’était difficile de le mettre sur la touche alors qu’il avait été blessé en milieu de saison.

Erlend Bjoentegaard, biathlon, Antholz
Erlend Bjoentegaard (NOR) – Manzoni/NordicFocus
  • Johannes Dale, de son côté, a explosé cet hiver, remportant sa première coupe du monde…

Pour lui, c’est la concrétisation de tout ce qu’il a fait et montré depuis plusieurs années pendant lesquelles il a été frustré. C’est un gros potentiel physique qui va encore progresser. C’était bien que ça se concrétise parce que, après, des barrières mentales se mettent en place. Il est maintenant libéré de cela et sait qu’il est en mesure de le refaire. C’est ce qui compte.

« Ce sont eux qui ont composé leur relais. J’ai trouvé ça génial, ils ont tout compris »Siegfried Mazet à Nordic Magazine

  • Malgré ses progrès, il a pourtant connu des difficultés lors des relais, cédant sa place à Vetle Sjaastad Christiansen sut celui des Mondiaux de Pokljuka (Slovénie)…

On pressentait que pour Johannes Dale, le relais représentait une surcharge émotionnelle. Il n’est pas du tout ce qu’il est en individuel lors de ces courses-là. Il a peur de mal faire et essaye de mieux faire que d’habitude. Avant les Mondiaux, on avait l’option Vetle et, dès la poursuite, on a fait ce choix qui s’est avéré payant.

Vetle Sjaastad Christiansen, biathlon, Pokljuka
Vetle Sjaastad Christiansen (NOR) – Thibaut/NordicFocus
  • Lors de ce relais, vous avez aligné une composition inédite avec un Vetle Sjaastad Christiansen en finisseur…

C’était une stratégie de dernière minute venue des athlètes eux-mêmes. Ce sont eux qui ont composé leur relais. J’ai trouvé ça génial, ils ont tout compris. Ça me plaît parce que ça leur appartient, ils font partie et sont au coeur du projet.

« Tarjei a trouvé son rythme de croisière. Il est toujours très motivé et n’a pas envie d’arrêter. Il veut encore jouer ! »Siegfried Mazet à Nordic Magazine

  • Pour finir, Tarjei Boe a signé une nouvelle grande saison avec des victoires individuelles : est-ce un exemple pour le reste de l’équipe ?

C’est le taulier ! Tarjei a compris qu’en travaillant moins ,il on pouvait gagner plus [rires] ! Avant que j’arrive, il a passé des saisons lors desquelles il s’entraînait trop lors des périodes estivales. C’est quelqu’un dont le corps avait besoin de répit. Il a été malade et, à ce moment-là, il a trouvé un compromis entre ce qui est nécessaire de faire et ce qui est superflu. Il a trouvé son rythme de croisière. Il est toujours très motivé et n’a pas envie d’arrêter. Il veut encore jouer !

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

La saison passée, la Norvégienne Tiril Eckhoff, 30 ans, a survolé la coupe du monde féminine de biathlon. Après un long chemin de dix...

Biathlon

L'équipe nationale d'Allemagne de biathlon pour l'hiver olympique vient d'être dévoilée. Kristian Mehringer et Mark Kirchner mèneront les groupes principaux.

Biathlon

Réduits à une seule journée et une seule épreuve, les championnats de France de biathlon des Contamines-Montjoie ont clôturé une saison particulière. Retour en...

Biathlon

16:13. Cette semaine, les biathlètes norvégiens commencent leur préparation en vue de l’hiver olympique qui débutera en novembre prochain. Si un rassemblement est déjà...

Biathlon

Le biathlète suédois Sebastian Samuelsson, 24 ans, s'est clairement positionné contre le choix de confier les Jeux olympiques 2022 à Pékin (Chine).

Biathlon

C'est l'heure de la reprise de l'entraînement pour le biathlon italien. Entre Val Martello et Antholz, le chemin menant aux Jeux olympiques de Pékin...

Ski nordique

À 19 ans, la Beaufortaine Chloé Pinto est la seule nordique handisport française à évoluer en coupe du monde. Elle s'est longuement confiée à...

Biathlon

Johannes Thingnes Boe a un nouveau sponsor pour les cinq prochaines années. Ainsi, il poursuivra sa carrière jusqu'aux Jeux olympiques de Milan-Cortina 2026.