Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Simon Desthieux, Sebastian Samuelsson, Arnd Peiffer, biathlon, Nove Mesto
Sebastian Samuelsson (SWE), Simon Desthieux (FRA), Arnd Peiffer (GER) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Simon Desthieux : « C’est un rêve »

Ce samedi, Simon Desthieux a remporté le sprint de Nove Mesto (République Tchèque), sa première victoire en coupe du monde. Il se confie à Nordic Magazine.

À 29 ans et après 243 départs en coupe du monde, il est enfin un vainqueur de coupe du monde ! Ce samedi après-midi, la Vysocina Arena de Nove Mesto (République Tchèque) était le royaume de Simon Desthieux, dont le jour de gloire est arrivé à l’occasion du sprint morave. « Le contexte actuel fait qu’il n’y a pas énormément d’émotion aujourd’hui, il y a plus de la satisfaction personnelle », explique d’emblée l’Aindinois à Nordic Magazine. Entretien.

  • Dans quel état d’esprit êtes vous après cette première victoire en coupe du monde ?

C’est, je dirais, différent du sprint des Mondiaux [où il avait décroché la médaille d’argent, ndlr.]. Il y a un peu moins d’attente, d’excitation aussi, un peu moins de stress avant la course. L’ambiance dans le stade n’aide pas à trouver des émotions mais, intérieurement, je suis très ravie et content d’arriver à faire ce que j’ai jamais fait, c’est-à-dire gagner une coupe du monde. C’est un rêve depuis un moment parce que je suis souvent passé très proche. C’est un objectif de carrière.

Simon Desthieux, biathlon, Nove Mesto
Simon Desthieux (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Vous gagnez en coupe du monde à votre 243e départ : alors que vous tourniez autour, avez-vous pensé que cette victoire n’arriverez peut-être jamais ?

Antonin me parlait de ça après la course en me rappelant une conversation qu’on avait eu tous les deux il y a quelque temps et où je lui avais dit que je ne gagnerai peut-être jamais. C’est un rêve, une ambition de toujours. Ça fait partie des choses qui font grandement plaisir dans une carrière. Si je ne l’avais pas fait, ça n’aurait pas changé ma vie mais ça aide à sentir une évolution dans ce qu’on est dans le sport. Ce n’est pas une fin en soi.

« Je savais qu’il fallait être patient et attendre que tout le monde soit arrivé »Simon Desthieux, vainqueur du sprint de Nove Mesto

  • Vous triomphez pour la première fois à 29 ans : que vous avez-t-il manqué jusqu’à présent ?

Parfois un peu de réussite. J’ai souvent fait deuxième à moins de dix secondes de la gagne. Mais, ces dernières années, la première place a souvent été prise par Martin Fourcade et Johannes Boe. Quentin Fillon-Maillet a réussi à s’y glisser un paquet de fois mais les opportunités qu’ils ont laissées n’ont pas souvent été là. Et il fallait que ce soit le jour où j’étais dans une grande journée. C’est toute la complexité de notre sport. Il faut tout empiler le bon jour pour faire un bon résultat.

Simon Desthieux, biathlon, Nove Mesto
Simon Desthieux (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Après votre arrivée, nous ne vouliez pas vous prononcez sur une éventuelle victoire…

Ça reste un sprint… J’ai regardé globalement la liste de départ et il peut toujours y avoir une surprise ! Un gars comme Antonin [Guigonnat, finalement 13e, ndlr.], il n’avait pas encore tiré couché au moment où je passe la ligne. Ce sont aussi les aléas de ce sport. J’ai connu et vu beaucoup d’histoires sur les sprints… Je savais qu’il fallait être patient et attendre que tout le monde soit arrivé.

« Je suis vraiment content de faire les choses que je n’avais pas pu faire avant »Simon Desthieux, vainqueur du sprint de Nove Mesto

  • Considérez-vous votre médaille d’argent des Mondiaux de Pokljuka comme un déclic ?

Plutôt comme un retour à mon meilleur niveau. C’est vrai que j’ai connu une saison bien différente des autres, mais je me suis toujours dit dans un coin de ma tête que mon but était d’aller chercher une médaille. Depuis deux ou trois ans, mon but est là : aller chercher un podium en grand championnat ou une victoire en individuel. Finalement, c’est une saison conforme à ce que je me suis posé comme objectif. Je suis vraiment content de faire les choses que je n’avais pas pu faire avant.

Simon Desthieux, biathlon, Nove Mesto
Simon Desthieux (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • On a vu toute l’équipe, même les féminines, derrière vous après cette victoire : comment vivez-vous ces hommages ?

Après la médaille d’argent aux Mondiaux, j’ai reçu beaucoup de messages ultra-sincères de gens qui étaient très heureux pour moi. Finalement, c’est la même chose pour cette victoire et ça fait extrêmement plaisir. Des fois, on court aussi pour ce genre de moments. Ça fait plaisir d’autant que l’ambiance est un peu glauque dans le stade.

« C’est fou de se dire qu’à un rien prêt, ça change tout ! »Simon Desthieux, vainqueur du sprint de Nove Mesto

  • Pour parler un petit peu de votre course, avez-vous senti, notamment dans le dernier tour, que vous étiez en train de le faire ?

J’ai été bien renseigné et j’avais le dossard 19 avec le plus gros des favoris devant. Je savais à ce moment-là que ça jouait la victoire mais que ça allait se décider à rien. J’ai fais un beau stade qui me permet d’aller chercher les deux secondes d’avance. C’est fou de se dire qu’à un rien prêt, ça change tout !

Simon Desthieux, biathlon, Nove Mesto
Simon Desthieux (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Vous signez le deuxième temps de ski sur ce dernier tour, soit quelque chose que vous ne parveniez plus à faire en début de saison : qu’est-ce qui a changé depuis quelques semaines ?

C’est compliqué de savoir [sourire]… Je me suis beaucoup remis en question en début de saison pour en savoir les raisons. Je l’ai déjà dit mais je pense que la préparation a été plus intense que d’habitude, on n’a pas préparé le début de saison d’accoutumée et j’ai perdu des repères. J’ai mis un moment à retrouver tout cela, notamment sur mes fins de courses. J’ai toujours gardé le cap avec l’objectif de revenir à mon meilleur niveau.

1 Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Yves Modi

    06/03/2021 à 22 h 23 min

    Merci à toi cher Simon , être expatrié en Allemagne et entendre retentir la Marseillaise grâce à tes (vos)exploits , quel bonheur et quelle fierté et emotion!! Emilien , ne te prends pas la tête !! Tu restes un grand champion quand même !!!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

08:50. Loïc Meillard a été sacré sportif valaisan de l’année. Le skieur succède à un autre slalomeur, Ramon Zenhäusern. Ce dernier avait été élu...

Biathlon

Quelques jours après la décision de Lukas Hofer de s'entraîner avec les Suédois cet été, l'Italien s'est confié sur les raisons qui l'ont poussé...

Biathlon

La Jurassienne Anaïs Bescond, tout juste retraitée, sera présente à Morbier samedi 28 mai pour une très belle fête en son honneur.

Biathlon

Découvrez la composition de l'équipe nationale de Finlande, avec, encore en attente, le choix de Mari Eder de poursuivre sa carrière dans l'élite du...

Biathlon

Suspendue par l'IBU pour dopage en début d'année, Olga Zaitseva s'est vu retirer sa médaille d'argent au relais des JO de Sochi par le...

Rollerski

Découvrez le programme complet de la coupe du monde de rollerski 2022.

Biathlon

10:59. L’ancienne biathlète Jacquemine Baud attendait un heureux événement depuis quelques mois avec son compagnon Dani Walter. Ce lundi, c’est une petite fille qui...

Biathlon

En déplacement Porte d'Auteuil ce jeudi pour effectuer le tirage au sort de Roland-Garros, Quentin Fillon-Maillet avait des étoiles dans les yeux au moment...