Biathlon : Simon Desthieux sort vainqueur d’une mass-start d’entraînement

Simon Desthieux, Nove Mesto, biathlon
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Ce mardi matin, les biathlètes de l’équipe de France se testaient sur la piste de Bessans (Savoie), où ils sont en stage depuis la fin de semaine dernière. Après une fin de course haletante, Simon Desthieux devance Quentin Fillon-Maillet de peu. 

 

Biathlon : la première de l’hiver pour Simon Desthieux

C’est reparti ! Pour la première fois de la préparation, l’équipe de France masculine de biathlon a disputé, sur neige, un chrono d’entraînement à l’occasion d’une mass-start organisée sur les pistes du stade international de Bessans. En stage depuis quelques jours dans le massif de la Vanoise, les protégés de Vincent Vittoz et de Patrick Favre ont pu se jauger sur quatre tirs dans des conditions aérologiques qualifiées de « faciles » par le coach du tir.

C’est Simon Desthieux, sorti du dernier tir au coude à coude avec un autre Jurassien Quentin Fillon-Maillet, qui s’impose finalement au jeté de ski. Tous deux ont réalisé un 18/20 mais avec un scénario de course différent : « Simon est mal parti avec deux fautes sur le premier tir avant de bien enchaîner, détaille Patrick Favre pour Nordic Magazine. Quentin est bien passé sur les couchés avec le plein avant de faire une faute sur chaque debout et de sortir avec Simon. »

 

 

« J’ai aimé la manière »

Derrière, bonne surprise, on retrouve Martin Perrillat-Bottonet (19/20), absent de la deuxième partie des championnats de France d’été d’Arçon le mois dernier. « J’ai aimé la manière parce qu’il n’a pas jeté de balles », commente un Patrick Favre satisfait. Au pied du podium, on retrouve Emilien Jacquelin, auteur d’un 16/20 mais surtout d’un début de course manqué au tir avec trois fautes sur les deux premières salves : « Il s’est mis en mode récupération sur la fin », explique le coach transalpin. Enfin, Fabien Claude, à 13/20, « a eu un peu plus de difficultés. Mais c’est pour cela que l’on fait des entraînements en mode course. C’est dommage parce qu’il montre de belles choses à l’entraînement mais il n’a pas réussi à les reproduire ce matin. On doit l’aider », indique Patrick Favre.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

 

Un sprint prévu dimanche

Le but de ce premier entraînement chronométré, plus que de renouer avec les face-à-face, était de retrouver une bonne approche de la course avec les routines d’échauffement, de réglages de la carabine et de tir en compétition. « On a vu des choses à encore améliorer », révèle Patrick Favre, toujours très pointilleux. Cela pourrait être le cas dès ce dimanche à l’occasion d’un sprint, toujours organisé à Bessans mais avec, cette fois-ci le renfort de l’équipe de France B. « Aujourd’hui, on était dans une approche de travail, dimanche ce sera plus pour la récupération », prévient l’Aostois.

 

À lire aussi :

 

Photo et vidéos : Nordic Focus et Instagram Fédération française de ski. 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.