Biathlon : Stina Nilsson intégrée dans l’équipe nationale suédoise

Stina Nilsson, ski de fond, biathlon
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Ce n’est pas une surprise mais Stina Nilsson, transfuge du ski de fond, fera partie de l’équipe nationale suédoise de biathlon dès l’hiver prochain. Elle bénéficiera d’entraînements supplémentaires sur le pas de tir. 

 

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi midi sur le pas de tir du stade d’Östersund, Johannes Lukas, entraîneur en chef des biathlètes suédoises, a confirmé l’intégration directe de Stina Nilsson, venue du ski de fond, en équipe nationale de biathlon : « Stina obtient une place dans notre sélection nationale avec des aménagements spéciaux et individualisés axés sur son apprentissage du tir. » « Nous lui fournirons, dès maintenant et dans le futur, le soutien dont elle a besoin », a-t-il ensuite précisé, pour justifier l’investissement réalisé sur Stina Nilsson en coopération avec le Comité olympique suédois [voir ci-dessous].

La principale intéressée a également pris la parole devant les quelques micros présents pour revenir sur ses premiers pas en tant que biathlète : « Je suis un peu embarrassée de manquer beaucoup de tirs. Mais je ne regrette rien. Je veux remplir mes objectifs et j’aime penser au chemin que je vais emprunter pour les valider. Toute la famille du biathlon a été très gentille avec moi depuis ma décision. Aujourd’hui [le mardi 7 avril, ndlr.], j’ai réalisé une bonne séance mais, jusqu’à présent, je n’ai encore réussi à stabiliser mon tir. Il peut donc y avoir trois ou quatre fautes par salves. »

 

Stina Nilsson, ski de fond

Stina Nilsson (SWE) est championne olympique 2018 du sprint – Modica/NordicFocus

 

Un soutien du comité olympique

Jean-Marc Chabloz, nouvel entraîneur de tir de la Suède, a également livré son point de vue. « Nous travaillons ensemble depuis trois semaines et aujourd’hui [le 7 avril, ndlr.], elle était en moyenne de 80% de réussite sur les quatre dernières salves avec une fréquence cardiaque élevée. Le temps de tir est encore assez lent, mais le potentiel est là », s’enthousiasme le coach venu de Suisse.

Il a aussi été annoncé qu’Anna Maria Uusitalo prenait la place d’Anders Bystroem, parti rejoindre l’équipe nationale de ski de fond : elle devient directrice sportive. Enfin, le Comité olympique suédois (SOK) va investir dans le biathlon dans l’optique des Jeux 2022 et 2026 : « L’initiative comprend les arrivées de Stina Nilsson, Anna Maria Uusitalo et Jean-Marc Chabloz », est-il précisé dans le communiqué du SOK.

 

À lire aussi

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.