Biathlon : Stina Nilsson pourrait débuter la saison en coupe du monde

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Récente transfuge star de l’univers ski de fond vers le biathlon, la Suédoise Stina Nilsson pourrait bien profiter de nouvelles réglementations de l’IBU pour débuter la saison en coupe du monde.

 

Biathlon : Stina Nilsson déjà dans le grand bain ?

Depuis l’annonce de la venue de la star Suédoise du ski de fond en biathlon, tout le monde attend sa première (vraie) course. Stina Nilsson, championne olympique du sprint à PyeongChang en 2018 est désormais néo-biathlète, et peut-être déjà dans la cour des grandes.

En effet, l’IBU a décidé que chaque équipe nationale pourra aligner, dans les limites de son quota, jusqu’à deux hommes et deux femmes n’ayant pas obtenu les points de qualification nécessaires pour participer à la coupe du monde. Ce qui est le cas de Nilsson, n’ayant jamais couru une course estampillée IBU.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Stina Nilsson, biathlon, Johanna Skottheim

Instagram Stina Nilsson

 

Une chance inouïe pour la star suédoise de se frotter aux plus grandes biathlètes du circuit dès ses débuts. Avant cela, Stina Nilsson aurait dû batailler en IBU Cup. Elle devait également débuter sur les compétitions nationales, à Idre pour commencer, avant d’espérer une place dans le groupe A Suédois.

 

Une place qui se mérite

Johannes Lukas, entraîneur en chef de l’équipe nationale, apprécie particulièrement ce changement de la part de l’instance internationale : « Je pense que c’est très bien, c’est important pour la Coupe du monde. », indique-t-il à nos confrères de la SVT. Une règle qui sera en vigueur jusqu’à décembre.

Et Lukas de préciser : « Il y a environ huit à neuf courses, à l’exception du relais, qui sont prises en compte. Il est donc possible pour Stina d’aller en coupe du monde, mais elle doit d’abord être sélectionnée. Il y a une rude compétition du côté des femmes en Suède. Quand tu fais du biathlon, tu apprends de nouvelles choses tout le temps, c’est dur. Elle a une chance théorique de concourir, mais c’est un long chemin à parcourir. »

La biathlète est encore en train de se remettre d’une blessure au coude gauche qui la suit depuis le mois d’août, et qui l’empêche encore de s’entraîner pleinement.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus et Instagram.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.