Biathlon | Super sprint : ce qu’en pense Johannes Boe

BIATHLON - Malgré un 10/10 et un solide temps de ski, Quentin Fillon-Maillet est tombé sur un os nommé Johannes Boe sur le sprint de Nove Mesto ! La mauvaise opération du jour pour Martin Fourcade, 6e à 9/10, qui concède quelques points au Norvégien dans le course au globe de cristal.
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Johannes Thingnes Boe a pris note de l’apparition du super sprint en coupe du monde. Mais il aurait aimé que ce nouveau format arrive dans d’autres conditions.

 

Dans le nouveau calendrier du biathlon publié la semaine dernière, l’IBU a officialisé l’arrivée d’un nouveau format en coupe du monde : le super sprint. C’est lors du week-end-end de clôture, à Holmenkollen, qu’il fera son apparition, le 18 mars 2021. Deux jours plus tard, la saison prendra fin avec des sprints et des mass-starts.

Un choix que n’approuve pas vraiment le numéro un mondial, le Norvégien Johannes Thingnes Boe. « Idéalement, j’aurais aimé qu’ils l’ajoutent (le super sprint) lors du week-end d’ouverture en Finlande et se courent sans attribution de points », a-t-il confié à nos confrères de la NRK. En quelque sorte, le champion olympique aurait souhaité une période d’essai.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Testé en IBU Cup

En fait, l’exercice a déjà été testé en IBU Cup, le deuxième niveau international. Johannes Thingnes Boe estime par contre que le super sprint ravira certainement les téléspectateurs. Et d’ajouter, avec humeur, qu’il conviendra « surtout à la jeune garde, les biathlètes plus âgés pourraient avoir du mal à suivre. » Une façon de dire que tout ira très vite.

Dans un communiqué de presse, l’IBU a tenu à préciser que tout le programme est susceptible d’évoluer en raison de la crise du coronavirus. « Nous savons que nous devrons nous adapter et peut-être ajuster nos plans en fonction de la situation sanitaire mondiale et des mesures prises par les gouvernements pour arrêter le virus », a déclaré le secrétaire général Niklas Carlsson.

 

Le super sprint, kézako ?

Le format du super sprint comprend deux phases :

  • une phase de qualification sur un circuit raccourci avec deux passages au tir (tir couché et tir debout, avec 1 seule balle de pioche)  : les 30 plus rapides sont qualifiés pour la finale
  • la finale se déroule en départ en ligne (les 30 athlètes s’élancent en même temps) avec cinq tours de 800 mètres et 4 passages au tir (couché, couché, debout, debout) : comme en qualification, une balle de pioche est autorisée sur chaque tir

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.