Biathlon : trois filles donneuses de moelle osseuse

Ski nordique, ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique, Clément Mailler, La Maille, Interview, Nordic Mag, hiver, Caroline Colombo

BIATHLON – Trois biathlètes n’ont pas hésité à s’engager sur la voie du don de moelle osseuse pendant leur carrière sportive.

 

Le biathlon au grand cœur

Il y a quelques mois, la santé de Sébastien Grappe, jeune skieur du ski-club de Saint-Laurent-en-Grandvaud (39), s’était sérieusement dégradée au point qu’une greffe de moelle osseuse était devenue la seule alternative possible pour pouvoir remédier à sa maladie grave du système sanguin.
Un grand élan de solidarité avait permis à de nombreuses personnes de s’inscrire sur les fichiers de potentiels donneurs de moelle osseuse.
A cette occasion, plusieurs biathlètes avaient spontanément fait la démarche.
Parmi les plus connues, Léna Arnaud et Lou Jeanmonnot-Laurent avaient fait les démarches et étaient devenues « Veilleuses de Vie ».

 

Au tour de Caroline Colombo

Caroline Colombo, victime du grave accident qui l’a éloignée des épreuves sportives pendant de long mois, avait promis de rejoindre ses deux cadettes lorsqu’elle retrouverait la plénitude de ses moyens.
Promesse tenue, lors des derniers championnats de France à Arçon.
En marge de belles performances, augurant d’un retour au premier plan sportif, elle a fait les démarches nécessaires pour s’inscrire sur les fichiers.
Un jour, dans 1 an, 5 ans, 10 ans, elle sera peut-être amenée à offrir généreusement sa moelle osseuse et ainsi sauver un malade.
Trois filles qui espèrent bien être imitées par quelques biathlètes masculins, puisque il manque cruellement d’hommes sur les fichiers de donneurs potentiels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.