Bilan hivernal et projets de l’Espace nordique jurassien

Faute de candidature du Jura à qui devait revenir la présidence tournante de l’ENJ, Espace nordique jurassien, l’actuel président Florent Vacher garde les rennes de l’association. 

 

C’est reparti pour un an ! Alors que les statuts de l’ENJ, l’Espace nordique jurassien, prévoient une présidence tournante entre les trois associations membres (haut-Doubs nordique, Jura nordique et Espace Ain nordique), le président actuel Florent Vacher repart pour une année de présidence, en l’absence de candidat du Jura. Il sera appuyé par un vice-président, Jean-Marie Saillard (ancien président) et une vice-présidente déléguée en la personne de Claire Cretin de la station des Rousses. Ainsi en a décidé le conseil d’administration de l’ENJ qui tenait ce samedi son assemblée générale dans le nouveau bâtiment du site nordique de la Seigne, aux Hôpiaux-Vieux (25).

Florent Vacher reste président au moins encore un an.

Florent Vacher reste président au moins encore un an.

 

Cartographie 2.0

 

« Cette AG clôt un cycle de trois ans de mandat, confiait en préambule Florent Vacher ; trois années d’une expérience intéressante et très prenante car nous sommes passionnés par notre mission.» Rappelant la dynamique lancée par M. Saillard, son prédécesseur, le président appuyait sa volonté de poursuivre dans cette ligne directrice avec l’installation de webcams sur les sites nordiques, la rénovation et harmonisation des tarifs et encore la mise en place de la nouvelle cartographie version 2.0… « L’arrivée d’Espace Ain nordique dans le giron de l’ENJ a conforté l’identité globale de notre massif et assis la cohésion du territoire, rappelait-il. L’ENJ est et doit rester le porte-parole des 30 sites nordiques.»

L'ENJ a mis l'ensemble des cartes de ski en ligne.

L’ENJ a mis l’ensemble des cartes de ski en ligne.

2e massif français nordique

 

A l’heure de faire un bilan, force est de constater une très légère baisse du chiffre d’affaires réalisé cet hiver : 2,375 Ms d’euros (-2% par rapport à 2012-2013) mais également une belle augmentation du nombre de pass saison Massif du Jura : « Il semble que les skieurs ont pris conscience de la chance d’avoir une carte régionale qui permette également de pratiquer leur activité côté Suisse romande », remarquait M. Saillard. Dans l’ensemble, le massif jurassien reste le 2e massif français après les Alpes du nord en fréquentation de ses domaines nordiques. Cet hiver, la situation des sites nordiques a été difficile en dessous de 1 100 m d’altitude et parfois catastrophique en dessous de 1 000 m. La station des Rousses réalise le plus gros chiffre d’affaires avec 528 000 euros, devant la station Monts Jura à 370 000 euros et la CC des hauts du Bous avec 306000 euros.

 

Partenariats et espaces ludiques

 

Au registre des projets, l’ENJ entend développer ses partenariats avec les acteurs oeuvrant sur le territoire comme Transorganisation, la GTJ et la GTJ200, plus longue course de ski de fond au monde. Sans oublier Nordic magazine puisque l’ENJ sera de nouveau partenaire du Nordic classic tour cet hiver (vidéo ICI)

La priorité sera mise sur l’amélioration de la convivialité sur les espaces ludiques : un dossier a été déposé en ce sens à la région Franche-Comté. Objectif : installer des espaces ludiques pour tous sur les sites touristiques volontaires. Le balisage de la Grande traversée du Jura sera revu dès l’hiver prochain dans sa globalité en vue. A noter également une hausse de 2 euros sur chacun des pass’saisons. Pour mieux connaître ses usagers, l’ENJ lancera une grande enquête auprès des skieurs et maquettistes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.