C’est parti pour le Trail Faverges Icebreaker

Le 13e Trail Faverges Icebreaker se déroule aujourd’hui aux sources du lac d’Annecy.

1002072_588121721209024_314315227_n.jpg

Ce trail présente d’abord deux parcours d’une boucle de 44 ou 29 km déjà sélectionnés dans le challenge des trails nationaux (FFA) ainsi qu’un relais sur le parcours du 44 km. Les départs et arrivées ont lieu au parc Simon Berger de Faverges. Empruntant essentiellement les sentiers et chemins de la réserve nationale sauvage au sein du Parc naturel régional du massif des Bauges, ces trois épreuves permettent aux coureurs de suivre les traces du mouflon, du chamois dans les prairies et sous bois où poussent, gentianes bleues, lys martagon, trolls et sabot de vénus.

Côté coureurs si le leader actuel du championnat Sylvain Court ne se présentera pas sur la ligne de départ, un certain nombre de ses adversaires du TTN seront bien présents.

La concurrence s’annonce farouche, avec Patrick Bringer, vainqueur du Trail du Ventoux, en pole position sur le Maratrail. Emmanuel Gault ou encore Nicolas Pianet seront des adversaires sérieux. Le coureur du Team trail Jura, Ivan Bourgeois, a également fait le déplacement, ainsi qu’Arnaud Perrignon et les rapides Fabien Chartoire et Emmanuel David.

Chez les femmes, on cite souvent le nom de Christel Dewalle, championne de France de course de montagne, Stéphanie Duc, multiple vainqueur sur le 28 km qui vient d’engranger sa première victoire sur longue distance aux Gendarmes et aux Voleurs, et Maud Gobert.

Il sera demain sur le Mont d’or. Il est aujourd’hui dans les Alpes. Le coureur du Team Asics et Salomon Xavier Thévenard est inscrit dans le relais avec Sacha Devillaz. ils en sont sans consteste les favoris. 

Les inscrits : trail des sources du lac, Maratrail, relais des Bauges

Photo : Team Asics Trail


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade