Caroline Colombo… dans La Maille du filet

Ski de fond, biathlon, combiné nordique
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

CHRONIQUE – Tous les athlètes redoutent de tomber dans La Maille de son filet. Chaque jeudi, Clément Mailler ne les épargne pas quand il s’agit de leur poser les bonnes questions. Point d’échappatoire pour eux : ils doivent répondre. Victime du jour : Caroline Colombo.

 

Les médias ont raconté cent fois son histoire, ont dit qu’elle était la reine des bricoleuses, ont fait des centaines de jeux de mots sur son nom… mais est-ce que tout cela reflète sa personnalité ? Affaire à suivre avec Colombo Caroline dans La Maille du filet !
  • Tu as déclaré « en coupe du monde, tout est plus grand ». Vraiment tout ?
(Rires) Tout du côté sportif est plus grand ! Après le reste je n’ai pas testé ! (Rires)
  • Est-ce qu’on se fait bizuter en arrivant dans le groupe coupe du monde ?
Non, même pas ! J’aurais accepté en plus, mais ça n’a pas été fait.
  • Tu n’as pas dû te mettre au tricot comme les autres quand même ?
Non même pas. J’avais déjà essayé quand j’étais blessée, mais je n’ai pas accroché tant que ça.
  • Qu’est-ce qui a été le plus dur au début sur ce circuit ? Les courses ou répondre aux interviews ?
Des interviews, je n’en ai pas eu beaucoup sur les premières compétitions (rires), donc c’était vraiment la course en elle-même qui était beaucoup plus dure que d’habitude. Surtout que j’ai débuté par Oberhof qui est une des plus dures du circuit donc… c’était vraiment la piste !
  • Une fille sur la coupe du monde que tu ne voyais pas comme ça (en bien et en mal) ?
En bien je dirais… (elle réfléchit) je dirais Kuzmina. Je la croyais vraiment inaccessible, pas drôle, et tout… et finalement c’est quelqu’un qui est très attachante. Et en mal je dirais Mäkäräinen. Je la croyais assez marrante et au final non… c’est pas la plus drôle du circuit ! Assez froide (Rires) !
  • La reine des bricoleuses annoncée par les journalistes de L’Equipe, ça te convient ou il vaut mieux l’éviter ?
(Rires) on va dire que…. par exemple, là, je suis dans l’appartement de ma sœur, et quand je vois les meubles de travers… je peux dire que je ne suis pas la reine du bricolage ! (Rires) Ça ne convient pas tout à fait.
  • Est-ce que le fait que les médias répètent toujours la même histoire avec ta blessure commence à t’énerver ou c’est important de le rappeler ?
Euh… non ! C’est un sujet où je suis vraiment à l’aise et ça fait partie de mon histoire donc… ça ne me dérange pas qu’on en parle.
  • Et les jeux de mots avec ton nom ?
(Rires) si ça arrive oui ! Et sur Twitter aussi j’en prend un peu ! Mais je suis habituée depuis toute petite, donc aucun soucis là dessus. J’ai assez d’auto-dérision pour le prendre avec humour.
  • Est-ce que ça manque de femmes dans le staff autour des équipes ?
Oui oui, bien sûr ! Du staff féminin ça pourrait être pas mal. Je sais qu’il y a eu une technicienne qui est venue sur les Mondiaux junior et cela a été pas mal apprécié. Après il faut réussir à s’adapter avec un monde d’hommes… donc ça peut être difficile dans les deux sens.
  • Est-ce que tu profites de ta nouvelle notoriété pour afficher et défendre ton côté féministe ?
Non pas trop, je n’ai pas encore eu trop l’occasion mais… je n’ai pas encore été interrogée sur un bon sujet pour répondre à ça. Mais si ça vient, je le ferai avec plaisir (Rires) !
  • Tu es une grande fan de foot. Qu’est-ce qu’on envie à des footballeurs ou footballeuses quand on est une jeune biathlète ?
Le jeu ! Le jeu de tous les jours dans le sport en lui-même.
  • Dans le biathlon, il n’y a pas cet esprit d’équipe comme en sport collectif ?
Euh… (elle réfléchit) si, si je crois. Le biathlon, c’est vraiment un sport où l’on performe individuellement mais on progresse par équipe. Une ambiance qui nous aide à s’améliorer, une ambiance collective… c’est vraiment important.
  • Et enfin à quoi tu penses là maintenant ?
Là je suis en train d’écouter l’hymne de la France contre l’Allemagne. J’attends ce match depuis tout à l’heure. Les filles qui jouent au foot.
Photo : Nordic Focus Photo Agency
Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.