Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski nordique

Célia Aymonier : « On ne se met pas de barrières pour les Jeux »

 Cet hiver, la jeune fondeuse des Fourgs et de l’EMHM pourrait participer à ses premiers Jeux olympiques à Sochi. Fraîche et étonnante sur comme en dehors des pistes, Célia Aymonier, 22 ans, évoque son rêve olympique (photo Agence Zoom)

 

Célia, comment vous sentez-vous à 100 jours de votre probables premiers Jeux olympiques ?

Déjà, j’ai hâte d’y être, d’attaquer la saison, de voir où on en est après sept mois dans compétition ! Les premières épreuves vont valider ou non la progression au cours de la préparation. Cette ambiance olympique fait rêver et donne vraiment envie d’y participer, de découvrir…

L'article continue sous la publicité
pub

 

La découverte est-elle votre première motivation pour ces JO ?

Il y aura de la découverte c’est certain. Mais une fois là-bas, l’objectif sera de peut-être créer de belles surprises.

 

Vous avez montré cet hiver, notamment sur le Tour de ski, que vous pouviez justement créer la sensation !

L'article continue sous la publicité
pub

Pour une première année en coupe du monde, c’était plutôt intéressant en effet. Maintenant, il va falloir confirmer ce qui n’est pas toujours évident à faire… Et oui j’espère que je vais progresser, entrer régulièrement dans le top 10 voire mieux. Ensuite, il faut aussi raisonner collectif : on pense beaucoup au relais avec les copines, créer une belle surprise.

 

Le fait de côtoyer deux autres Jurassiennes dans l’équipe de France avec Anouk Faivre-Picon et Aurore Jean vous apporte-t-il un plus ?

Oui c’est certain que ça m’aide beaucoup. On se connaît bien : elles m’apportent leur expérience et de mon côté j’essaye de transmettre la fougue de ma jeunesse (rires). Il y a une belle émulation dans le groupe. Ce relais nous tient à coeur surtout l’idée d’être trois Jurassiennes dans la même équipe. Pour nous, ça doit être ainsi (rires).

 

L'article continue sous la publicité
pub

Cela fait partie du rêve olympique qui est le votre ?

Oui, avec une médaille ! On verra bien. Ce sera difficile, mais on ne se met pas de barrières. Notre équipe progresse d’année en année.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

La fondeuse canadienne Cendrine Browne veut « offrir aux filles un environnement où s’entraider, où elles peuvent tisser des liens ».

Ski de fond

Anna Shevchenko a été absente lors de trois contrôles antidopage.

Ski de fond

Il y a trois semaines, deux machines élaborées pour détecter les farts fluorés ont été testées à Bruksvallarna, en Suède.

Ski de fond

L'hiver dernier, le Russe Alexey Chervotkin a retrouvé son meilleur niveau. Le partenaire d'entraînement d'Alexander Bolshunov a dès lors envie de briller à Pékin.

Ski de fond

Après des Mondiaux catastrophiques, la Suédoise Linn Svahn entend ne pas rater les prochaines grandes échéances, à commencer par les Jeux olympiques de Pékin.

Ski de fond

L'eD System Bauer Team s'arrête après sept années d'existence. L'équipe managée par la légende tchèque Lukas Bauer aura marqué l'histoire de la Visma Ski...

Ski de fond

10:51. « Ce n’était pas une décision facile, mais j’ai senti qu’il était maintenant temps de tourner une nouvelle page de ma vie. » C’est...

Ski de fond

La fondeuse autrichienne Teresa Stadlober doit participer à trois stages de l'équipe russe.