Célia Bourgeois : « J’ai vécu des moments inoubliables cet hiver »

CeliaBourgeois_VTT.jpg

Célia Bourgeois, la Morberande installée à Grenoble, devrait faire encore bien des misères à ses adversaires cette année ; aussi bien sur un VTT que sur les pistes de ski. Pour Nordic magazine, elle fait le point sur les grands moments de sa dernière saison, sa préparation… et sa présence sur les longues distances hivernales.

Après avoir annoncé l’arrêt de votre carrière en équipe de France de ski de fond tout en indiquant poursuivre sur les longues distances populaires, comment se déroule votre préparation estivale ?
Mon printemps et mon été se sont déroulés comme l’année précédente où j’ai allié sport en travail. La seule différence étant que ma préparation s’est faite avec le Team Grenoble et non avec l’équipe de France.

Pas de regrets après cette annonce de quitter le très haut-niveau ?
Non pas du tout, ça été une décision murement réfléchie et je ne regrette rien et de toute façon si tout se passe bien, je serai avec l’équipe au moins au début de l’hiver puisque je vais faire les sélections pour la coupe du Monde en début de saison.

Que retenez-vous de la période 2008-2011 qui vous a permis de participer à la coupe du monde de ski de fond, aux JO de Vancouver et également aux mondiaux d’Oslo après 6 années en équipe fédérale de biathlon ?
Je retiens que les bons moments, car de toute façon dans une carrière il y a toujours des hauts et des bas. J’ai vécu des moments inoubliables, notamment aux JO de Vancouver et aux Championnats du Monde d’Oslo. Des moments forts tant sur le plan sportif que sur le plan émotionel.

 La Transjurassienne reste un des meilleurs souvenirs de cet hiver

On vous a vu briller en VTT en début d’été, que vous apporte la pratique de ce sport ?
Je retrouve une autre super équipe, où l’ambiance est vraiment très bonne. Sur le côté sportif, c’est un sport très complémentaire au ski de fond et faire quelques courses dans l’été est toujours bénéfique.

Avez-vous des objectifs précis sur le VTT cet été ?
Je pratique surtout le vtt par plaisir mais j’espère faire partie des 10 meilleures françaises régulièrement sur la saison, j’aimerais battre ma meilleure performance qui était 7e aux championnats de France en 2009.

En fonction de votre futur emploi du temps, vous verra-t-on sur quelques longues distances cet hiver ?
Grâce au Team Grenoble, j’ai pu intégrer la très grande société d’informatique qu’est Sogeti où je travaille en tant que chargée de recrutement au service RH. Mon emploi du temps me permet tout à fait de m’entrainer, j’espère donc faire et briller sur les longues distances cet hiver.

La dernière en date, la Transjurassienne, s’était soldée par une belle 2e place. De quoi espérer de belles performances encore ?
La Transjurassiene restera un de mes meilleurs souvenirs de cet hiver voire de ma carrière. Etant originaire du Jura, c’est une épreuve qui me tenait à cœur. J’étais très satisfaite de ma seconde place et j’espère faire encore mieux cet hiver.

Photo : Facebook

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade