Célia Bourgeois : « Ma victoire sur la Transjurassienne restera le plus beau moment de ma carrière »

« Je veux profiter de ma petite famille », annonce Célia Bourgeois. La Morberande du team Grenoble Isère nordique met un terme à sa carrière après une saison pleine. Interview d’une grande dame du fond français qui tire sa révérence.

 

– Célia Bourgeois, vous avez réalisé un des objectifs de votre hiver en remportant le classement général du Marathon ski-tour. Que représente à vos yeux cette victoire ?

J’avais effectivement mis le classement général du marathon ski tour à mes objectifs, et je suis très contente de terminer l’hiver sur cette belle victoire surtout devant Elisabeth Coupat qui est très impressionnante sur ce type d’épreuve.

 

– A 31 ans, vous signez une brillante dernière saison. Votre décision de tourner la page du haut-niveau est-elle irrévocable ? 

C’est effectivement une décision murement réfléchie, j’ai des objectifs professionnels qui m’attendent et je pense qu’il y a un temps pour tout. Apres cela ne m’empêchera pas de faire encore quelques courses l’hiver prochain mais comme je ne m’entrainerai quasiment plus ça sera surtout pour le plaisir (et pour continuer les paris avec mon conjoint Arnaud ! )

 

– Depuis plusieurs années, vous vous êtes spécialisée dans les longues distances et avez fait la démonstration qu’on peut combiner vie professionnelle, de famille et de sportive de haut-niveau. Vous avez un secret ?

Non pas de secret mais une grosse organisation et un entourage qui m’a beaucoup épaulé ces deux dernières saisons. Cela n’a pas été facile et c’est aussi cela qui me fait arrêter ma carrière, je veux profiter de ma petite famille.

 

Les mondiaux à Oslo resteront inoubliables

 

– Cet hiver, vous avez manqué la qualification pour vos deuxièmes Jeux olympiques d’un rien. Sera-ce le grand regret de cette dernière saison ?

Un regret non car je pense que j’ai fait tout ce qu’il fallait et je ne pouvais pas faire mieux. Apres les circonstances ont fait que j’ai raté ma sélection de peu donc je suis un peu déçue forcément mais ce sont le aléas des sélections et du sport. En revanche je suis déçue de l’annonce et de la façon dont les choses se sont déroulées et de certaines personnes.

 

L'ambiance des mondiaux d'Oslo restera gravée dans la mémoire de Célia Bourgeois.

L’ambiance des mondiaux d’Oslo restera gravée dans la mémoire de Célia Bourgeois.

 

– En vous retournant sur votre carrière, quels souvenirs resteront comme les meilleurs ? Quelle est la place des Jeux olympiques de Vancouver, celle des mondiaux 2011, d’une victoire sur la Transjurassienne…?

Il y a beaucoup de bons moments notamment les JO de Vancouver et notre relais, les championnats du monde à Oslo resteront inoubliables et en terme d’ambince je ne pense pas qu’on puisse faire aussi magique. Mais en ce qui concerne les résultats perso je pense que ma victoire de l’an passé sur la Transjurassienne restera le plus beau moment de ma carrière surtout que je ne m’y attendais pas et que vivre ça dans le Jura (le pays du ski de fond) c’était vraiment énorme !

 

– Cette “retraite” sportive sera l’occasion de retrouver vos sports passion comme le VTT ou le parapente. Vous avez déjà d’autres projets sportifs ?

Je ne sais pas encore, j’aimerai essayer de faire un peu de trail mais je ne suis pas sûre que mon dos soit d’accord alors je verrai cet été mais dans tous les cas je vais continuer à faire du sport mais ça ne sera plus de l’entrainement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.