Champagne pour les bleus

Encore une belle journée en perspective. Pour ne pas être seul à vivre les émotions qui se profilent, je suis accompagné de deux amis. Dés l’aube, les alpins prennent leurs responsabilités. Avec une première manche bien maîtrisée, les bleus assurent sur la seconde partie de l’épreuve. Et deux breloques de plus dans l’escarcelle !

jo14-tr-al-mg-cp-01-0559

Huit ans après la dernière médaille française en alpin,
Steve Missillier et Alexis Pinturault décrochent
l’argent et le bronze en géant.

 

Devant notre écran, nous exultons. C’est top de partager ces moments avec ses amis. Sur les réseaux sociaux,les sceptiques qui prédisaient moins de médailles à Sochi que lors des Jeux de Vancouver sont bons pour réviser leurs calculs…

Le nordique est au programme, à l’heure de l’apéro (avec modération, mais incontournable lorsqu’on est entre potes) : les garçons du sprint par équipes en ski de fond se qualifient… puis déclinent l’invitation à se mesurer aux meilleurs ! Les avis sont partagés : étonnement pour Gérard, compréhension pour Serge, je ne sais pas quoi en penser… Je me dis tout de même qu’Aurore Jean et Célia Aymonier auraient aimé être à la place des garçons !Nous finissons par tomber d’accord : « Les garçons font le choix dicté par leur état de forme, respectons ce choix ».

 

Le repas est englouti à la vitesse grand V. Il ne s’agit pas de manquer les prochaines épreuves. Au programme du hockey et surtout le relais mixte en biathlon. Les discussions vont bon train. En partageant le café, chacun y va de ses certitudes : les pronostics désignent la Norvège en pôle position. Bien sûr la France recueille également un bon nombre de chances de monter sur la boîte. La compétition débute.

Dès les premiers mètres, chacun se fait commentateur : « Marie a bien récupéré», « la glisse est bonne », « Tora Berger est déchaînée »… Comme le dit si bien Jean-Guillaume Béatrix au micro du journaliste de France télévisions, «ce n’est pas correct de décortiquer relais après relais».

 

Les Norvégiens sont intouchables.

 

 

A aucun moment, nous tombons dans ce travers. Simplement, nous nous livrons à un exercice de calcul mental. De suppositions en pronostics, d’espérances en craintes, chacun avance ses certitudes : « Anaïs va très vite sur les skis », « Jean-Guillaume va nous claquer un tir d’anthologie», « Martin va les manger sur la piste ». Seule unanimité : « les Norvégiens sont intouchables »

Les kilomètres de course passent, les tirs se succèdent, nos commentaires sont toujours d’actualité : « la médaille d’argent est à portée », « les Tchèques et les Italiens ne sont pas à l’abri d’une craquante »… Le tout accompagné d’encouragements, de tension.

 

Etre supporter, c’est un peu être aveugle.

 

 

A chaque tir français, unanimement nous lâchons des Ouiiiii ! Ouiiiii ! Ouiiiii ! Ouiiii ! Ouiiii ! Jusqu’à l’ultime tir, nous sommes persuadés que la situation va évoluer en notre faveur. Etre supporter, c’est un peu être aveugle. Dernier tour, peu importe la place désormais.

BJOERNDALEN Ole Einar

Ole Einar Bjoerndalen est devenu l’athlète le plus médaillé
de l’histoire des JO d’hiver.

 

Unanimité encore pour encourager Martin à ne pas trop en faire, comme si nous étions tous des Stéphane Bouthiaux, nous y allons de nos conseils : « économise tes forces », « pense au relais », « cool, ne te grille pas »… A l’issue de l’épreuve, nous sommes unanimes pour saluer la prestations des équipes sur le podium. La Norvège est Géante, Boerjdalen entre dans l’histoire. De notre côté, devant nos écrans, nous avons vécu un grand moment de camaraderie. Pas de champagne pour le nordique ce soir. Ce n’est pas grave, le bouchon va tout de même sauter pour les alpins. A demain pour battre le record des médailles françaises !

 

Photos : Agence Zoom


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.