Championnats suisses : Killian Peier reçoit dans son Jura

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

A partir de vendredi,  le Jura accueillera les championnats suisses de saut à ski et de combiné nordique. Les compétitions de saut se dérouleront sur les tremplins de Chaux-Neuve, nouvellement équipés pour la pratique estivale. Les courses de ski-roues auront lieu à la Vallée de Joux, sur une boucle de 2,5 km au centre du village Le Sentier.

L’organisation, composée de l’Equipe West et des ski-clubs de la Vallée de Joux, a collaboré avec la Fédération Française de Ski afin de s’assurer la présence des meilleurs athlètes français. Ainsi, à côté des jeunes, Tim Hug, le leader du combiné nordique suisse pourra se mesurer à Jason Lamy Chappuis, champion du monde et champion olympique en titre.

En saut à ski, aux côtés du quadruple champion olympique Simon Ammann, on retrouvera les jeunes Gregor Deschwanden, Marco Grigoli ainsi que le local Killian Peier qui devront lutter face aux meilleurs français pour décrocher le titre national. Chez les dames, les soeurs Windmüller auront fort à faire face à la numéro trois mondiale Coline Mattel et ses coéquipières de l’équipe de France.

Pour la première fois, toutes les catégories seront réunies lors de ces championnats suisses puisque un concours pour les jeunes de moins de 16 ans sera organisé le vendredi 4 octobre.

Nordic Magazine fait le point avec Killian Peier, le sauteur de La Sarraz, qui est très heureux d’accueillir les championnats suisses de combiné nordique et de saut spécial sur ses terres jurassiennes. Le jeune homme est en forme : il vient de remporter le premier concours OPA de la saison.

 

Content d’accueillir sur vos terres les championnats suisses de combiné nordique et de saut ?
Oui, c’est pour moi une première d’avoir les championnats suisses “à la maison”. La famille et surement quelques amis seront présents, je suis impatient de leur montrer de quoi je suis capable !
 

Le tremplin de Chaux-Neuve et les athlètes français qui seront présents, vous les connaissez bien. L’été, vous êtes présent aux grands prix d’été du massif jurassien. C’est juste en tant que voisin ou y a-t-il des objectifs sportifs ?
Il y a quelques années, je m’entraînais régulièrement à Chaux-Neuve ou aux Tuffes. Je participais, en effet, aux concours. C’était pour moi quelque chose de sympathique et c’était aussi l’occasion de se mesurer face aux voisins.

 

Simon Ammann a toujours été un modèle pour moi

 

Avez-vous pu sauter sur le grand tremplin de Chaux-Neuve version été ?
Non, c’est encore une première pour moi, mais je ne pense pas que se soit bien différent que de la version hiver.

Simon Ammann effectue sa dernière saison. Qu’avez-vous appris à ces côtés ? Est-il un modèle pour vous ?
Simon a toujours été un modèle pour moi, j’ai commencé le saut “à cause ou grâce” à lui. J’ai malheureusement pas énormément pu m’entraîner à ses côtés mais il m’a donné de bons conseils les peu de fois où j’étais avec lui.
 

 

64570_576852388992996_1998103180_n.jpg

Votre première place à Oberwiesenthal le 27 septembre dernier vous réconforte-t-elle avant l’hiver ?
Oui, c’est la preuve que les entraînements paient et ça donne de la confiance pour la suite.
 

A ce sujet, comment s’est déroulée votre préparation ?
J’ai commencé la saison en faisant des tests de ski et chaussures, ça a pris beaucoup de temps mais maintenant je suis convaincu que mon matériel est le bon, donc je peux tout lâcher pour aller toujours plus loin.
 

Un objectif pour ces championnats suisses ?
Sortir mes meilleurs sauts pour le(s) concours, qui pourraient me faire monter sur la plus haute marche du podium en junior et pourquoi pas un podium en élite.

Dernière question : qu’est-ce qui différencie le saut français du saut suisse ?
Bonne question ! (haha) Je ne trouve malheureusement pas de réponse à cette question.