Chaux-Neuve : du nouveau dans l’organisation

L’ASNI n’est plus seule aux manettes de la coupe du monde de combiné nordique à Chaux-Neuve. Une association a été constituée pour porter l’événement qui attire entre 10 et 15 000 personnes en deux jours. Elle est portée par la Fédération française de ski, le comité régional de ski ou encore le Centre de ski nordique de moyenne montagne de Prémanon. Présentation.

 downloader.php-copie-1

« Les fondamentaux restent les mêmes », assure Samuel Lopes de Nordic Evenements.
(photo : Vianney Thibault/Agence Zoom) 

 

La coupe du monde de combiné nordique de Chaux-Neuve a quelque chose que les autres étapes du circuit FIS lui envient. « C’est la course de référence », estime Michel Vion, président de la Fédération française de ski (FFS). « Ce qui s’y passe ne pourrait pas se retrouver ailleurs », confirme Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Franche-Comté. Allusion à la forte influence du public (15 000 personnes en 2012), aux nombreuses retombées médiatiques (près de 90 journalistes accrédités sur le site et 300 média concernés) et à la mobilisation exemplaire des bénévoles de l’Asni. Mais, face à ce succès grandissant, l’Association pour un stade nordique international (lire Nordic Magazine n° 1) commençait à sentir les limites de ses capacités à porter seule une aussi grande machinerie.

Depuis deux ans déjà, Bernard Barrand, son président, évoquait le « cahier des charges grandissant » et insistait sur l’appui nécessaire d’une « organisation professionnalisée », au moins pour les secteurs lourds.

Son appel a été entendu. Une nouvelle structure a été créée dans l’été : Nordic Événements, dans laquelle on retrouve la FFS, le Centre national de ski nordique de moyenne montagne (CNSNMM) de Prémanon, le comité de ski du massif jurassien présidé par Jean-Marc Dole… et l’Asni. À elles de s’occuper des droits pour la télévision (60 millions de téléspectateurs), du marketing, de la communication, de la recherche de partenaires financiers… « Plus l’événement grandit, plus il y a des responsabilités », explique Samuel Lopes, le coordonnateur de Nordic Événements. Et des exigences, à l’exemple du box de fartage et du vestiaire dont doit désormais disposer chacune des quatorze nations. Il faut encore s’adapter aux nouvelles règles de la Fédération internationale de ski.

Engagement des bénévoles”

Pour le reste, assure M. Lopes, les fondamentaux restent identiques : « l’idée est de nous appuyer sur l’existant ». « Il faut respecter l’engagement des bénévoles », avait expressément recommandé Mme Dufay. Ce qui ne signifie nullement qu’il faille ne pas faire évoluer la manifestation. Michel Vion, président de la FFS et de Nordic Événements, souhaite étoffer le programme du week-end, avec l’arrivée d’activités parallèles aux concours de saut et aux épreuves de ski de fond.

« Tout ça nous garantit le succès de l’épreuve », conclut Nicolas Michaud, directeur du nordique à la FFS, longtemps entraîneur de Jason Lamy Chappuis qui, à l’applaudimètre, devrait déjà être gagnant.


Cet article est paru dans Nordic Magazine n°5.

 

A lire aussi :
> Toutes les infos à J-1 

> Chaux-Neuve : les plus belles photos de l’édition 2012
> Chaux-Neuve : qui seront les adversaires de Jason Lamy Chappuis ?
> Le petit miracle de Chaux-Neuve aura bien lieu
> Toutes les infos J-15 avant la coupe du monde de Chaux-Neuve
> Entretien avec Mikko Kokslien
> Pourquoi Alessandro Pittin ne sera pas à Chaux-Neuve
Retrouvez notre rubrique Chaux-Neuve 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade