Chaux-Neuve : l’Allemagne s’impose, Lamy Chappuis et Lacroix arrachent la 3e place

L’équipage allemand composé de Tino Edelmann et Eric Frenzel a remporté cet après-midi le team sprint de la coupe du monde de Chaux-Neuve. Jason Lamy Chappuis et Sébastien Lacroix arrachent une superbe 3e place derrière la Norvège de Magnus Moan.

Capture-d-ecran-2013-01-13-a-12.34.21.pngSébastien Lacroix et Jason Lamy Chappuis ont régalé le public jurassien (© Agence Zoom).

Après l’individuel hier, place aujourd’hui au team sprint sur le site de Chaux-Neuve, une première du genre dans le Doubs. Deux fois 7,5 km à parcourir par athlète, soit 5 tours de la piste configurée dans le format 1,5 km. Au départ, Autrichiens et Allemands disposent d’une trentaine de secondes sur les Japonais et Français. Tous les espoirs du public tricolore se portent alors vers le duo Sébastien Lacroix et Jason Lamy Chappuis…

Tout au long d’une piste avec énormément de monde, les combinaisons salamandre sont particulièrement encouragées. Mais les équipages Bieler – Gruber et Edelmann – Frenzel ne l’entendent pas de cette oreille. Derrière les équipages favoris, Magnus Moan fait déjà son retard au premier bouclage.

France, Japon, Slovénie et Norvège passe dans un mouchoir de poche après 1,5 km de course. Toutes les nations se tiennent alors en 1’40 min… Edelmann mène la danse et imprime un rythme un peu plus rapide sur la seconde boucle. Les leaders portent alors à plus de 40 secondes sur les poursuivants.

Norvège et France s’allient

A ce moment de la course, Magnus Moan s’allie à Sébastien Lacroix pour étendre un peu le groupe… et revenir à 30 secondes. Tout comme Grabak travaille ensuite aux côtés de Lamy Chappuis qui appuie sur le champignon dans le 4e tour.
Dans la boucle suivante, Sébastien Lacroix s’accroche au rythme de Moan alors que France, Norvège et Allemagne II passent à 22 secondes.

Devant, Christoph Bieler coince un peu après l’accélération de l’Allemand Frenzel. a l’entame du 8e tour, une nouvelle course commence, Jason Lamy Chappuis 4e à 14 secondes de la tête part en quête du podium. Et pose un attaque dans la grosse bosse. En patron, il gagne du temps sur Edelmann.

 

Chaux-Neuve, un week-end allemand”

A trois kilomètres de l’arrivée, les Allemands ont toujours un trésor de guerre de 18 sec sur la France, Allemagne II, Norvège, Autriche et Norvège II. Kokslien et Moan emmènent le groupe avec Sébastien Lacroix, héroïque et bien calé dans les skis des Norvégiens.

Tino Edelmann entame le dernier tour avec la meute à 14 secondes derrière lui. Kircheisen accélère dans la grosse bosse. Magnus Krog coince et Lamy Chappuis s’accroche aux basques de l’Allemand. Et reste en embuscade. Tino Edelmann résiste et s’offre un fabuleux doublé à Chaux-Neuve.

Au sprint et à l’énergie, Jason Lamy Chappuis arrache, à 1,4 secondes, la troisième place derrière la Norvège. Offrant ainsi un superbe podium aux supporters français…

Jason Lamy Chappuis s’en contentait largement : « Décidément, je n’ai pas de chance avec la photo finish à Chaux-Neuve, constat-t-il dans l’aire d’arrivée Jason Lamy Chappuis. On est 3e avec Seb et on s’est bien battu. Ça a été une bagarre jusqu’à la fin. Une ambiance magnifique. On se croirait à l’Alpe d’Huez dans la dernière bosse, j’ai rarement vu ça. »

Magnus Moan était heureux : « Chaux-Neuve est le meilleur site dans le monde pour disputer une course de combiné. Aujourd’hui, c’était tout simplement parfait », a dit en français le Norvégien.

« Une journée magnifique, un concours de saut de très haut-niveau et une course de ski fabuleuse », a commenté Etienne Gouy, l’entraîneur du combiné français. 

 

1- Allemagne
2- Norvège
3 -France
4 – Allemagne II
5 – Norvège II