Christophe Deloche : « La première course FIS de Bruksvallarna sera très importante pour certains »

Huit fondeurs français et huit fondeuses se rendront en Scandinavie pour la première course FIS de l’hiver, du 22 au 24 novembre en Suède à Bruksvallarna. Ainsi en ont décidé les premières sélections en classique et en skating disputées ce week-end sur la piste enneigée du stade des Tuffes, près de Prémanon (39). 

 

« C’est difficile de tirer un bilan de cette première confrontation, remarque le patron du fond tricolore Christophe Deloche. L’objectif, c’est surtout de voir où on sont les coureurs après la longue période de préparation.» A ce petit jeu, les Vosgiens Adrien Backscheider ou Bastien Poirrier notamment ont marqué les esprits tout comme Célia Aymonier et Coraline Hugue chez les filles.

« En Scandinavie partiront les meilleurs du moment et les athlètes protégés après leur belle saison de coupe du monde l’an passé, éclaire l’entraîneur. C’est dire que nous laissons la porte ouverte au maximum de monde pour cette première course FIS de l’année qui sera très importante pour certains.»

 

Les deux premières coupes du monde seront les plus relevées de l’année

 

En jeu, il y aura une qualification pour les premières coupe du monde Kuusamo (Finlande) et Lillehammer (Norvège). Mais M. Deloche relativise aussi l’importance de ces rendez-vous : « Ces deux coupes du monde seront sans doute les plus relevées de la saison avec, à Lillehammer par exemple, vingt Norvégiens annoncés au départ ! Ce n’est pas parce qu’un athlète aura manqué son début de saison qu’il n’aura pas d’autres chances durant l’hiver.»

 

Ils iront en coupe du monde

En attendant, les premiers fondeurs protégés pour les coupes du monde de la première partie de saison sont

CHEZ LES HOMMES

  • Groupe distance : Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat (classique et skate) et Robin Duvillard
  • Groupe sprint : Roddy Darragon et Baptiste Gros à Davos (skate) et Cyril Miranda sur Kuusamo

CHEZ LES FEMMES :

  • Groupe distance : Aurore Jean (skate et classique), Coraline Hugue et Anouk Faivre-Picon (skate à Davos)
  • Groupe sprint : Aurore Jean et Célia Aymonier

Après Bruksvallarna, les meilleurs resteront en Scandinavie, d’autres repartiront en coupe d’Europe, avant un nouveau chrono en décembre pour attribuer les trois derniers tickets pour le 30 km libre de Davos (deux chez les hommes et un chez les femmes).

 

Photo Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.