Chroniques de la Maille #36 : Attirante Dame Nature

UBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée.

RUBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée. Aujourd’hui, place à une rubrique en vers.

 

Attirante Dame Nature

 

Partir à l’aventure
S’entraîner à la dure
Respirer de l’air pur
N’est pas une sinécure

 

Je suis tombé je crois
Et ce bien malgré moi
Amoureux je vous jure
De cette vieille Dame Nature

 

Dévoiler mes pêchers
Mes plaisirs saisonniers
Pour une belle jalousée
Et pourtant piétinée

 

Tous sont admiratifs
Te prennent sous l’objectif
Avec toi elles s’affichent
Ces morues en selfish

 

J’admire toutes les courbures
De ses formes si pures
D’une neige fraîche et nature
Qui me donne des engelures

 

Attirance belle et franche
Une envie d’avale-hanche
Et d’une petite caresse
Sans que la couche sa-fesse

 

Remonter sur la cuisse
Sans même que je ne puisse
Divaguer vers le col
Tant cette partie est molle

 

Étendue si jolie
Mais bon je me méfie,
Car vous l’aurez compris
C’n’est pas bien dégarni

 

La combler est si dur
Même les soirs où j’assure
Quitte à la faire durer
Au matin à-rosée

 

Si elle trompe son mari
Au son d’ma poésie
J’aurais avec Voltaire
Des problèmes d’adultère

 

Il a tout son talent
Mais reste bien impuissant
Car il est je suppose
Écrivain andro-prose

 

Bien que plein d’insouciance
Et elle pleine d’expérience
Il ne serait pas sage
Vu notre différence d’âge

 

Je suis déboussolé
D’une aiguille usagée
Peur qu’cette chose trop âgée
Ne me mène-opposé

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.