Chroniques de la Maille #40 : Amérique – Corée

UBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée.

RUBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée.

 

 

 

Amerique-Corée

 

Stop, Kim, pouce ! Cette fois-ci on arrête. Vous non plus vous ne pouvez rien faire, mais vous n’êtes pas sans avis sur les dernières sorties du président siégeant outre-Atlantique, qui ne perd pas le nord.

Alors on arrête les enfants ! Ou pas justement, si on parle des Mexicains. Mais au fond de la classe politique, on vous avait pourtant prévenu qu’il fallait les séparer, Kim et Donald.

Depuis que plus personne ne tient la Barack, qui va pouvoir clouer le bec à Donald et taper sur les doigts de Kim à la baguette?

Ah… si c’était encore comme quand on était gamin, quand Donald n’était qu’un canard de BD ! Aujourd’hui Donald fait prendre l’eau au monde juste pour faire un peu trumpette, et on en a Mare. Qu’ils finissent leurs conflits de canards.

 

 

Le sport c’est pas son fort, mais il aime la confrontation

 

Dans notre petit monde, on salue les sportifs qui ont refusé de se rendre à la Maison Blanche, même si le président a annoncé à l’avance qu’il n’aimait pas les Browns, LeBron et le Curry.

Le sport c’est pas son fort, mais il aime la confrontation, et avec son nouveau copain, ils font du lancer de missile. C’est comme du lancer de marteau, mais avec des missiles, et pratiqué par des marteaux. La technique est très ressemblante, ça tourne en rond, ça te garde sous le coude et ça t’éjecte.

Sur les échanges comme sur le central, on ne l’a pas vu venir, et on a pris un revers bien lifté malgré son corps-d’âge avancé, qu’il lisse à la carotte-haine qui n’a d’anti-bronzé que ses idées ! Sur le terrain il bouge bien, et n’a pas de mal à se déplacer comme ses idées, malgré sa lourdeur. On lui dirait bien de faire une petite cure… à cette courge, ce cornichon, qui ne fait qu’une petite cure, une cucurbite-d’acier.

 

On a du mal à digérer ce prémâché à la sauce Dallas

 

En suivant les scandales obscènes et libidineux, on a cru qu’il-a-rit Clinton devant le désastre. Rien n’a pu changer son élection, même un passage à New-York entre deux tours. Des-astres pas très favorables et qui ne vont guère nous donner un bon karma-soutra. Quand on voit d’où viennent ses idées, si ça capote pas, ça va finir dans un mouchoir !

Mercy ? Très peu… On a du mal à digérer ce prémâché à la sauce Dallas.

God Bless America, Trump blesse le reste du monde. Mais je ne suis pas sportif américain, et si l’endroit ne me plaît pas, je ferais le mur, même si de l’autre côté ça ne Mexique pas trop.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.