Chroniques de la Maille #47 : Période d’affûtage

UBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée.

RUBRIQUES – Chaque jeudi, le skieur de fond Clément Mailler pose les skis pour sortir sa plume aiguisée.

Période d’affûtage

Si vous ne le savez pas, c’est que vous n’êtes pas concernés. C’est la fin de la période estivale, des sorties en maillot de bain et des shorts courts… et pourtant, c’est maintenant qu’il faut commencer à s’affûter.

Pour beaucoup de sportifs issus des disciplines hivernales, si ce n’est pas tout le monde, l’automne rime avec un-gras ! Ingrat mais d’affûtage, pas d’affinage, comme comté les kilos sans pour autant perdre ses grosses meules.

Un régime qui garde un poids de formes avantageuses n’existe pas. C’est une mauvaise excuse sous prétexte de se préparer aux conditions difficiles. Ce serait comme faire du home trainer sous la douche.

On ne naît pas gros, on le devient ! Prenez exemple sur les sportifs très affûtés, qui ne sont pourtant pas né-au-fit. Bien qu’il nous arrive d’en voir venir avec leur moitié, leur grâce légendaire, enfin elle n’est pas toujours si grosse que ça.

Très chers amis de pain

Pour par-revenir à vos faims, il existe plusieurs méthodes. Il y a le régime sans glucides, le régime d’exclusion pour les réfractaires, la chrononutrition pour ceux qui veulent aller vite, le régime dissocié, ledit sans intérêt, le régime scandinave qui est dur à suivre sans faire de boulettes; le régime du-camp, si on se concentre on ne mange pas beaucoup, de toute façon celui-là a un goût-lag.

Très chers amis de pain, nous n’allons pas nous englutener (du verbe glutener, qui vient de l’association des mots « engloutir » et « gluten », et qui signifie se piffrer le bide de pâtes, pizzas et autres viennoiseries).

Il est temps d’oublier ces saveurs gustatives qui vont vous faire détester le goût de l’effort. Si vous êtes très chocolat-thé, oubliez ! Abusez des sceaux-d’eau, qui n’est pas le pluriel de soda.

Bonjour quinoa, bonjour boulgour, et bondour pour le riz asiatique ! … prenez-en de la graine, l’hiver approche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.