Le relais hommes d’Hochfilzen remporté par la Norvège, la France 5e

Un temps en tête de la course grâce à un excellent Alexis Boeuf, l’équipe de France a finalement pris la 5e place d’une épreuve dominée par une impressionnante Norvège,  la Suède et la Russie.

 

Le contexte

 

Après le joli podium décroché par une équipe de France inédite, les biathlètes français abordent ce premier rendez-vous collectif de l’année avec confiance… et une équipe remaniée. Suite aux belles performances montrées sur ce début d’hiver, Simon Desthieux intègre le 4 majeur tricolore avec Alexis Bœuf, Jean-Guillaume Béatrix et l’incontournable Martin Fourcade, déjà sur une autre planète après 3 podiums en autant de courses.

Face à eux, les Russes et les Norvégiens, très forts sur le sprint vendredi, ont clairement les armes pour perturber les bleus dans leur dessein.

 

La course

 

Dès l’entame de course sous la neige tombante, les Français sont dans le coup. Alexis Bœuf (notre photo), dans le bon wagon de tête avec les Russes, les Allemands et les surprenants Américains, sème ses collègues de jeu après le debout. Excellent, le biathlète de La Féclaz passe le relais en tête à Jean-Guillaume Béatrix.

 

Le sociétaire du team Grenoble Isère nordique ne s’affole pas en tête de course et repart du tir coucher avec le Russe Ustyugov, tandis que l’inaltérable Bjoerndalen remet les Norge dans la bonne direction après le relais hasardeux du jeune Christiansen.

La neige redouble à l’heure du tir debout où le tandem russo-français se présente avec l’ogre Bjoerndalen dans leur rétroviseur. Le Français écope de deux tours de pénalité alors que Ustyugov limite la casse devant la Slovaquie et l’Italien Windisch qui remonte en 3e place.

Ole Einar Bjoerndalen profite du dernier tour pour faire parler sa classe sur les skis.

 

Norvège, Russie, Italie : c’est le top 3 de ce relais à mi-course. Simon Desthieux se met en chasse en 12e position à 1″02 min. La surprenante (et très précise) Italie des frères Windisch sort en tête du coucher pendant que le biathlète de l’Ain rend copie parfaite. La Squadra Azzura continue le show devant la Russie, la Norvège, l’Autriche… et la France 10e, puis 8e à 1 min de la tête quand Martin Fourcade entre en piste avec Svendsen, Malyshko, Hofer, Eder, Bergman.

Le tir couché donne un avantage au Norvégien tandis que le Russe craque et permet au Suédois Bergman de revenir sur le podium.

 

Au debout, Svendsen confirme l’excellent  travail de ses collègues alors que la bagarre fait rage pour les deux autres places du podium avec un avantage pour la Suède et la Russie devant l’Autriche et l’Italie malheureuse avec deux tours de pénalité pour Hofer. Finalement, au terme d’un dernier tour très accroché, le Suédois Bergman passe Malyshko au sprint. Les Autrichiens 4e à la maison terminent juste devant la France de Martin Fourcade.

 

 

 

L’enseignement du jour

Svendsen et Bjoerndalen ont été impressionnants dans leur relais respectif. Ils seront redoutables demain dans la poursuite aux côtés d’un autre de leur compatriote, le très rapide Lars Berger.

> Prochaine explication collective la semaine prochaine au Grand-Bornand que les Norvégiens ne disputeront pas, préférant se concentrer à 100% sur leur préparation olympique…

 

Le classement 

Photo Agence Zoom –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.