Clément Arnault et Robin Duvillard dominent l’Envolée nordique

SKI DE FOND – Les deux compères de l’équipe de France et du team Grenoble Isère nordique ont remporté la 42e édition de l’Envolée nordique devant Didier Roy et Emmanuel Jonnier. Les fondeurs de La Féclaz épatants.

 

 

 

Ni la petite et rarissime brume matinale enveloppant le clocher de Chapelle-des-Bois, ni une neige pas vraiment rapide, ni un joli plateau de fondeurs régionaux n’auront réussi à détourner l’équipe des favoris de leur objectif du jour : remporter la 42e édition de l’Envolée nordique.

Considérée comme l’équipe la plus forte sur le papier, la paire de fondeurs de l’équipe de France composée de Robin Duvillard et Clément Arnault a fait le travail pour briller dans le haut-Doubs lors de sa première participation. Motivé par son compère du team Grenoble Isère nordique pour participer à cette course par équipe de deux, le sprinteur Clément Arnault a relevé le gant avec brio. A l’amorce de la montée de la Célestine, première grosse difficulté du marathon, les deux copains appuyaient sur le champignon pour créer un écart qui s’avèrera très vite décisif.
 

 
Mettant du rythme et prenant des relais appuyés, les Isérois assuraient une belle victoire sur cette grande classique jurassienne qui a attiré la bagatelle de 1300 skieurs, répartis dans 650 équipes entre copains, frères et soeurs, père et fils… Robin Duvillard, séduit par l’entrain du public jurassien, annonçait d’ailleurs qu’il sera de retour dans le département à l’occasion de la prochaine Transjurassienne !

 

Derrière les leaders, ce sont deux grands noms du nordique régional qui ont pris une belle deuxième place. Didier Roy, associé à Manu Jonnier, ont assuré une prestation de qualité sur le sélectif tracé chapelland. Les deux premières places clairement définies, c’est la troisième marche du podium qui a donné lieu à de nombreux rebondissements. Les locaux Yohann Sutter et Grégoire Blondeau ont longtemps tenu la corde avant que le premier, en manque de ski, ne connaisse un gros coup de moins bien. D’autres ont mieux fini l’épreuve : Alexandre Rognon et Cédric Verguet, les deux copains du team Skis’cool arrachaient le podium en toute fin de course, tout heureux de monter pour la première fois sur la boîte.

 

Marion Blondeau et son cousin à domicile

 

 

Dans la course des équipes mixtes, deux tandems ont rapidement pris la poudre d’escampette. Marion Blondeau associée à son cousin Fabien ont franchi la ligne d’arrivée en tête, pour le plus grand bonheur de l’ex championne du monde de biathlon, très heureuse de briller à domicile. Aurore Jean, qui sera elle aussi au départ de La Transjurassienne, et Cyrille Bertino signaient le deuxième temps, avec une belle avance sur les troisièmes du jour, Florian Béliard et Perrine Blanc.

La course dames a elle aussi été très disputée puisque les Savoyardes de La Féclaz, Margot Achard et Rachel Demangeat ne s’imposent qu’avec 17 secondes d’avance sur leurs poursuivantes du team Origin’haut Margot Burette et Elise Nicolas. Christelle Jouille associée à Chloé Blanc complétent le podium.

 

Sur le semi-marathon, Pierre Belingheri et Charly Rousset n’ont pas ménagé leurs efforts jusqu’au Pré Poncet et s’imposaient logiquement au terme de 1h01 d’efforts. Laurie Flochon et Jennifer Lambert inscrivaient leur nom au palmarès féminin, tandis que la victoire en mixte revenait à l’équipage Raphaël Cart-Lamy et Alexandra Vinogradova.

 

  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.