Combiné : Joergen Graabak va mieux

Bonne nouvelle : le champion olympique Joergen Graabak va mieux. Une grande partie du printemps et de l’été, une blessure à la cuisse l’a contraint à une préparation a minima. Aujourd’hui, il peut fournir 90 % pour cent de la charge normale. Cette amélioration arrive juste avant le début de l’entraînement automnal qui débutera par un stage à Trondheim.

« Je suis optimiste quant à mon niveau de performance cet hiver, mais mon principal objectif reste les championnats du monde à Lahti, en 2017, a confié le Norvégien à la FIS. Je ne dispose que très peu de temps avant le début de la saison à Ruka fin novembre. Dans le même temps, je dois adapter mon entraînement encore un certain temps. C’est un grand défi, mais je suis prêt pour cela. »

Son entraîneur Bjoern Kaare Ingebrigtsen ajoute que, jusqu’ici, beaucoup de repos et un programme personnalisé ont été nécessaires. « Nous allons prendre la prochaine saison comme elle vient. Le but est que le corps de Joergen réagisse de nouveau normalement. Nous allons prendre notre temps pour cela. De bons résultats seront un bonus. Dans le même temps, qu’on ne s’y trompe pas, Joergen représente toujours un grand danger pour ses concurrents. »

Pour le médecin responsable de l’équipe, Petter Olberg, et le physiothérapeute Stein Vidar Thun, « aucune preuve claire d’une maladie n’a été décelée, mais on ne peut pas exclure que quelque chose l’ait atteint, même si les tests sanguins sont restés normaux. »

 

 

Photo : Agence Zoom


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.