Combiné : Klingenthal annulé, quelles conséquences ?

La situation météo en Europe continue à rendre les choses difficiles pour les organisateurs d’épreuves sportives. La prochaine coupe continentale qui devait avoir lieu à Klingenthal, en Allemagne, ce week-end a dû être annulée.

« En raison du manque de neige et de températures trop chaudes, il n’est pas possible de préparer les sites de compétition », a déclaré le vice-président du VSC, Marcus Stark. La couche artificielle à l’Arena Vogtland qui avait été sauvegardée depuis la première coupe du monde de saut à ski en novembre a disparu.

 

Les combinés qui sont rentrés des Etats-Unis resteront donc à la maison, à l’exception de quelques Autrichiens et Américains dont Brian Flechter qui monteront en coupe du monde à Ramsau-am-Dachstein.

 

 La prochaine étape de la coupe continentale est programmée pour le 10 et 11 janvier à Hoeydalsmo, en Norvège.

 

Tomaz Druml dominateur

Au classement général provisoire, il n’y aura donc pas de changement : avec un total de 200 points, l’Autrichien Tomaz Druml possède une confortable avance grâce à ses deux victoires à Park City. Le jeune homme de 26 ans a montré de belles choses sur le tremplin, où, d’habitude, il a du mal à briller. Sur la piste de ski de fond, aménagée en altitude en raison du faible enneigement, il n’a eu qu’à confirmer alors même que, confie-t-il,  c’était « une piste de tueur. » Il décrit la présence de glace qui nécessitait de rester concentré en permanence.
 

 
« J’ai montré que je devais rejoindre la coupe du monde maintenant », a-t-il déclaré. L’étape de Ramsau-am-Dachstein tombe donc à pic. Nous sommes chez lui.  
 

Promotion annoncée pour Lafarge

Un autre qui devrait être bientôt promu, c’est le Chamoniard Geoffrey Lafarge qui a montré son excellente forme sur les skis (il a signé le meilleur temps sur la première course et le 3e temps sur la seconde). Sur le tremplin, outre un souci de combinaison, il a eu à affronter un vent capricieux et des températures trop chaudes (ce qui a eu des conséquences sur la trace) qui ont fait traîner le concours en longueur. Par contre, sur le saut de réserve, il était positionné aux avant-postes, ce qui tend à récompenser le travail effectué avec Christian Hoffelinck lors de la préparation estivale.  

 
Geoffrey Lafarge  

 
Après Lukas Greiderer (130 points), le Japonais Yusuke Minato (96) et Harald Lemmerer (81 points), il occupe la 5e place (80 pts) au classement général. Il est même troisième si l’on prend en compte le système des qualifications qui ne retient qu’un seul athlète par nation pour la prochaine période en coupe du monde. Ce qui signifie qu’il devrait participer aux épreuves de Schonach, Chaux-Neuve et Seefeld.  

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.