Combiné | Klingenthal : Riessle s’impose pour la dernière de Lamy-Chappuis

Combiné | Fabian Riessle a été le grand bonhomme de ce week-end de Klingenthal, avec deux victoires en autant de courses. Un week-end marqué par la retraite de Jason Lamy-Chappuis, 30e pour l’occasion.

Il y aura sans doute beaucoup d’émotion pour Jason Lamy-Chappuis ce soir. Il dira adieu, définitivement, au circuit coupe du monde, à ses entraîneurs, ses coéquipiers, ses potes de toujours. Son retour n’a pas connu la réussite escomptée, la faute à une blessure, et à l’usure. Mais qu’importe. Le Jurassien laisse une trace immense dans l’histoire de son sport. Un titre olympique, cinq titres de champion du monde, quatre globes de cristal et 26 victoires en coupe du monde. Et un impact majuscule sur ses coéquipiers, qu’il a emmenés au sommet du combiné mondial dans son sillage. Pour sa toute dernière course, Jason Lamy-Chappuis s’est en allé sur la pointe des pieds, avec une 30e place, mais des pieds de géant.

coupe du monde, Jason Lamy Chappuis, combiné nordique, sports d'hiver

Jason Lamy Chappuis (FRA)

Devant lui, loin devant, la lutte pour la victoire a fait rage. Parti en tête, Akito Watabe a mené sa course en solitaire pendant quasiment 9 kilomètres. C’est ce moment qu’ont choisi Fabian Riessle et Johannes Rydzek pour revenir sur le Japonais, malgré leur quarantaine de secondes de retard au départ.Plus frais après s’être relayés, et manifestement plus rapides, les Allemands ont accéléré, laissant Watabe seul pour les derniers hectomètres. Et au terme du sprint, la victoire est revenue à Fabian Riessle, qui a signé un solide week-end, avec son deuxième succès en deux courses. Rydzek a dû se contenter de la 2e place, devant Watabe et son dossard jaune.

Les Français en retrait

Parti juste derrière Lamy-Chappuis, Antoine Gérard a longtemps emmené le groupe dans lequel se trouvait son aîné, comme pour le protéger et lui permettre de marquer quelques points. Il a ensuite concédé quelques secondes, terminant en 33e position. La meilleure performance des Bleus est venue de François Braud. Le Chamoniard est allé chercher une belle 16e place, manquant le top 15 d’un souffle. Pour Maxime Laheurte en revanche, ce 10 kilomètres a été bien plus dur. Parti 24e, il a échoué en 35e place. Pour l’équipe de France, cette course de Klingenthal est un véritable tournant. Le départ de Jason Lamy-Chappuis va laisser un vide immense. Aux jeunes désormais de venir le combler, avec leurs qualités, qui ne sont pas celles, uniques, du phénomène de Bois-d’Amont.

Télécharger (PDF, 170KB)

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.