Combiné : les bleus ambitieux avant les deux dernières épreuves

Après leur titre mondial, les combinés Français peuvent rêver d’un nouvel exploit ce jeudi sur le grand tremplin et également sur le team sprint de samedi.

Capture-d-ecran-2013-02-27-a-15.04.22.png

Les quatre fantastiques français Laheurte – Braud – Lacroix – Lamy Chappuis peuvent rêver d’une nouvelle breloque individuelle ou collective avec le team sprint (Agence Zoom).

En décrochant le premier titre mondial par équipe du combiné français, Maxime Laheurte, François Braud, Sébastien Lacroix et Jason Lamy Chappuis ont fait chavirer de bonheur tous les amoureux du nordique. “Deux courses pour ces mondiaux, deux victoires avec des finish palpitants ! Je ne réalise pas trop l’impact pour le moment mais qu’est ce que c’était BON de partager ça avec l’équipe, relate “Golden Jez” sur son site. Dimanche, on a vraiment profité du podium et de la Marseillaise. Le contrat est rempli, il reste encore 2 courses sur le grand tremplin et maintenant c’est que du plaisir.”

Et bien justement, et si ce plaisir se transformait une fois de plus en or. Le champion du monde en titre sur le grand tremplin en a les moyens. Déjà double champion planétaire cette semaine, Jason Lamy Chappuis a clairement une nouvelle médaille dorée dans les jambes… et dans la tête : “Décrocher deux nouvelles médailles est largement possible”, estime-t-il. 

Son finish destructeur retrouvé allié à une bonne régularité au tremplin sont des armes que bien des adversaires lui envient. Il fait naturellement partie des favoris de la compétition de ce jeudi d’autant que les entraînements sur le grand tremplin se sont très bien déroulés.

Des athlètes français totalement libérés”

On pense également à Maxime Laheurte et Sébastien Lacroix : tous les deux ont fait de bons sauts dimanche et produit un bel effort sur les skis pour permettre à leur leader de partir en quête d’or dans les meilleures conditions. Et quand on sait à quel point le mental joue dans le combiné nordique, on est en droit de penser que ces quatre mousquetaires seront totalement libérés avant cette épreuve individuelle, la dernière de leurs mondiaux.

Sur ce format, Christoph Bieler, Akito Watabe et surtout le revanchard allemand Eric Frenzel (numéro un mondial) seront de sérieux candidats au podium. Les gros fondeurs comme Krogg ou Moan devront impérativement bien sauter s’ils veulent jouer devant car sur le grand tremplin, les écarts se paieront cher…

Un tandem bleu – blanc – rouge en or ?”

Tout comme sur le team sprint d’ailleurs où devraient être associés Sébastien Lacroix et Jason Lamy Chappuis. Les deux copains de Bois d’Amont ont goûté à la joie ultime de partager une médaille d’or, de quoi leur mettre l’eau à la bouche ! 

Surtout que les Jurassiens ont prouvé cet hiver qu’ils en étaient capables. Le dernier team sprint, archi dominé par les Allemands totalement passés à côté de leur par équipes dimanche, leur avait offert la 3e place derrière la Norvège de Moan et Kokslien. Ce dernier, s’il est remis de ses petits pépins de santé, sera le plus frais des cadors. Il pourrait bien en tirer partie.