Combiné : l’incompréhension à Bois d’Amont

Les encouragements de la foule massée dans la salle polyvalente de Bois-d’Amont ce mercredi après-midi ne sont malheureusement pas arrivés jusqu’à Sochi. Bien loin du podium, les Français n’ont rien pu faire contre l’Allemand Frenzel et  et le Japonais Watabe.

Les supporters haut-jurassiens, les médias, les anciens champions étaient pourtant au rendez-vous devant l’écran géant qui retransmettait le direct de Russie. Le silence s’est tout d’un coup imposé lorsque chacun a compris que la course était perdue. Mais la patrie de Jason Lamy Chappuis et de Sébastien Lacroix n’est pas du genre à baisser les bras. Et si chacun y allait de son explication, la fierté d’avoir de grands champions et l’espoir pour les deux prochaines épreuves ont rapidement pris le dessus. A Bois d’Amont, c’est sûr, on a confiance. Les enfants du pays vont rapidement faire leur retour sur le devant de la scène !

Pierre Salvi

Pierre Salvi

« Je ne comprends pas ce qui s’est passé, problème physique ou matériel ? Le podium était encore jouable mais aucun des deux n’a su maintenir la cadence. Oui je suis un peu déçu mais les Jeux ne sont pas finis ! »

Emmanuelle et Nicole Vandel

Emmanuelle et Nicole Vandel

« Ils nous font vibré à chaque fois, c’est que du bonheur. On les suit régulièrement. On est vraiment surprises car il (Jason) était assez serein… »

Corinne Lamy-Chappuis

Corinne Lamy-Chappuis, cousine de Jason

« Cela me fait mal au cœur… Si au moins c’était une erreur de fartage ! On espère qu’ils retrouveront leur forme. En tous cas on sera là pour les encourager ».

Jean-Paul Vandel

Jean-Paul Vandel

J’ai entraîné Jason lorsqu’il était petit. Oui, je suis déçu mais ce sont des choses qui peuvent arriver. On a tout de suite compris qu’il ne pourrait pas remonter. Il reste encore le grand tremplin où il est à l’aise, donc on a bon espoir ».

Bois d'Amont

Frédéric et Fabienne Lamy-Chappuis (parents de Ronan)

« Il lui manquait quelques mètres en saut, il aurait fallu qu’il parte avec Frenzel et  Watabe… Mais c’est la loi du sport ! »

Bois d'Amont

Gilles Lamy, Pierre Cretin, Jean Lacroix (oncle de Sébastien ), Pierre Cretin-Maitenaz

« Ce sont des choses qui arrivent mais une telle défaillance, c’est surprenant, cela ne leur ressemble pas. On savait que cela allait être dur…  On espérait une troisième place… ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.