Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

combiné nordique, Lahti, Antoine Gérard
2020 Lahti - Antoine Gerard (FRA) - Modica/NordicFocus

Combiné nordique | Antoine Gérard : « Je suis le plus vieux de l’équipe »

COMBINÉ NORDIQUEAntoine Gérard, actuellement en stage avec l’équipe de France de combiné nordique, a répondu à nos questions entre deux séances d’entraînement. Le Véternat revient sur son programme de reprise, son dernier hiver mais aussi sur ses objectifs.

 

  • La première question est toute simple : comment se passe ces retrouvailles avec l’équipe de France de combiné nordique ?

Ça se passe bien. Mais ça commence à faire un bout de temps qu’on s’est retrouvés. On commence même à faire des cycles bien chargés. On alterne les stages entre Courchevel et Prémanon, notre QG. On peut faire ce qu’on a besoin de faire, on peut sauter, etc. Et puis, ce qui est cool, c’est que les sensations sont bonnes.

 

  • Quel sera le programme des prochaines semaines ?

Le programme ne bougera pas trop, comme on ne peut pas sortir de France avant fin août. On alternera entre les semaines d’entraînement à Courchevel et les stages à Prémanon où on se retrouve tous ensemble.

 

  • Avant de parler du dernier hiver, évoquons votre période de confinement. Comment cette phase d’isolement s’est-elle déroulée pour vous ?

Ça ne s’est pas trop mal passé. C’était la fin de saison, donc c’était le moment de se relâcher et puis ça m’a permis de pas mal travailler mes cours. Après on a repris assez tôt, à la mi-avril comme on avait arrêté mi-mars. C’était un temps qui m’a aussi motivé à travailler d’autres choses. Et puis j’avais de l’espace, donc c’est plus pratique.

 

L'article continue sous la publicité
pub

https://www.instagram.com/p/CA8CtaGnxfs/

 

On verra bien en août ou en septembre si des compétitions nationales auront lieu. Concernant les Grand Prix d’été, ils ont normalement été déplacés et modifiés pour se faire en septembre. Ils se tiendront normalement les week-ends des 19 et 26 septembre à Tschagguns (Autriche) puis à Oberstdorf (Allemagne).

L’objectif de ces compétitions est toujours d’être prêt pour l’hiver. Après, c’est toujours bien de pouvoir se confronter aux autres. Ce sont généralement des moments cools et les Grands Prix d’été sont sympas.

 

« Les Mondiaux d’Oberstdorf seront mon objectif principal »

 

L'article continue sous la publicité
pub

Un peu mitigé. On va dire que j’étais déçu de mes compétitions. J’avais une bonne progression en saut en général mais en compétition je n’arrivais pas à en faire. J’étais en difficulté. En ski de fond, j’ai été moins régulier que les années précédentes. Ce qui m’a manqué, c’était la réussite de mes sauts en compétition. Je me suis mis la pression, j’espérais mieux.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Antoine Gérard en course à Seefeld le 2 février dernier

 

  • Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Qu’espérez-vous du prochain hiver ? Avez-vous des objectifs précis en tête ?

Les Mondiaux d’Oberstdorf seront mon objectif principal. Je vais essayer d’être le plus proche possible de la médaille. En termes de performance pure, je n’ai pas forcément d’objectifs, sinon d’avoir un niveau régulier en saut en compétition, me retrouver plus souvent dans le top dix et être capable de jouer les podiums. Je n’oublie pas non plus Pékin l’année d’après.

 

  • Quand on court contre un OVNI — on pense au Norvégien Jarl Magnus Riiber –, n’est-ce pas trop démotivant ?

Non pas du tout. C’est du sport pour moi, je fais surtout cela pour ma performance et mon plaisir. Et puis, pour l’instant, je ne cherche pas à remporter le gros globe de cristal. Après, c’est sûr que quand on le voit sauter, il a un très bon niveau de saut. C’est inspirant de se dire qu’on peut être excellent sauteur en étant combiné.

 

combiné nordique, Lahti, Antoine Gérard

Antoine Gérard a réalisé son meilleur résultat de la saison à Lahti

 

Je ne me suis pas trop intéressé au sujet. Mais il s’est déjà remis d’une très grosse blessure il y a quelques années et est revenu encore plus fort, je ne m’en fais pas trop pour lui.

 

  • L’équipe de France de combiné nordique a fortement rajeuni ces deux dernières saisons, avec vous et Laurent Muhlethaler. Vous qui avez commencé avec des Lamy Chappuis, Laheurte et Braud, quelle est l’ambiance dans ce nouvel effectif ?

C’est moi le plus vieux de l’équipe. La densité est moins élevée en coupe du monde, nous ne sommes plus que deux. Il n’y aura personne d’autre pour le moment qui viendra faire des résultats tout de suite sur le circuit. Ça met aussi évidemment un peu plus la pression. Et puis ça change un peu car, avant, j’avais les conseils des autres. C’est différent, mais ça se passe très bien.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Antoine Gérard et Laurent Mühlethaler forment le duo des Bleus sur le circuit coupe du monde de combiné nordique

 

On échange pas mal comme nous sommes souvent ensemble. Les conseils sont donnés naturellement et tout partage d’expérience est intéressant. Même eux en ont parfois pour moi.

 

« J’espère que la FIS va continuer de travailler pour proposer des formats plus attrayants »

 

C’est une bonne nouvelle pour notre sport. On est le seul sport non mixte aux Jeux olympiques. C’est important que ça se développe, ça n’apporte que du positif. En plus, c’est un circuit qui a très vite progressé ces dernières années.

 

  • Que pensez-vous de la médiatisation autour du combiné nordique ?

C’est sûr qu’elle est moins importante que dans d’autres sports. On ne peut pas faire autrement. C’est notre sport, on essaie un peu de la mettre en valeur. J’espère que la FIS va faire des choses, continuer de travailler pour proposer des formats plus attrayants comme la mass-start qui a fait son apparition.

 

Quelques images d’Antoine Gérard en stage avec l’équipe de France de combiné nordique :

ski nordique, combiné nordique, équipe de France, France, Antoine Gérard, Nordic Magazine

 

L'article continue sous la publicité
pub

ski nordique, combiné nordique, équipe de France, France, Antoine Gérard, Nordic Magazine

 

ski nordique, combiné nordique, équipe de France, France, Antoine Gérard, Nordic Magazine

 

Photos : Nordic Focus, Instagram Antoine Gérard et Instagram combinenordiqueffs.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Combiné nordique

12:02. En fin de semaine dernière, l’Association allemande de ski a dévoilé la composition de ses groupes nationaux de combiné nordique pour la saison...

Planète Blanche

Toutes les semaines, retrouvez, dans la Planète Blanche, l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine.

Biathlon

L'hiver passé, le Doubiste Sébastien Mahon, 21 ans, n'a pas vécu la saison qu'il avait rêvé. Gêné par une blessure à quelques jours des...

Ski nordique

Mats Arjes, Urs Lehmann, Sarah Lewis et Johan Eliasch brigueront le poste de président de la FIS le 4 juin prochain. Michel Vion, de...

Ski nordique

À 19 ans, la Beaufortaine Chloé Pinto est la seule nordique handisport française à évoluer en coupe du monde. Elle s'est longuement confiée à...

Ski nordique

Alors que son comité ski de fond s'était prononcé contre la levée de l'interdiction des chambres à hypoxie, l'Association norvégienne de ski vient de...

Ski de fond

Cette semaine, l'équipe de France de ski de fond retrouve la neige aux Saisies (Savoie) où une boucle de 10 kilomètres a été tracée....

Saut à ski

Caroline Espiau, ancienne sauteuse de l’équipe de France féminine, vient de mettre au point un tissu innovant pour les combinaisons de saut à ski....