Combiné nordique : le nouveau règlement sera revu

Capture-d-ecran-2011-08-28-a-20.25.30.png

« Dois-je continuer à courir un autre tour  ? » C’est la question que bon nombre des 55 concurrents se sont posées lors de la course Penalty Race mise en place par la FIS lors du Grand Prix 2011 à Oberwiesenthal. 

Cette question ne s’est pas posé pour Johannes Rydzek. Il a sauté au-delà de la distance du de 101 m, ce qui lui a permis de parcourir les 10 km sans un tour de pénalité. Un grand avantage pour le combiné de 19 ans qui a terminé troisième la veille.

Rydzek n’a pas été contesté. Le Norvégien Jan Schmid a remporté la partie saut avec un bond de 102 m ; il a pu commencer avec dix secondes d’avance sur le terrain. Après le premier des six tours, l’écart était déjà perdu. 

Pas de chance pour Eric Frenzel”
  
L’Américain Bill Demong a réussi à se démarquer dans le deuxième tour. Mais, à 31 ans, il devait porter le fardeau d’un tour de pénalité. Le champion du Monde de 2009 a décidé d’exécuter le tour de pénalitélors du deuxième tour de la course. Ainsi, la voie était libre pour Rydzek et Schmid.

 Les deux se sont affrontés jusqu’au dernier tour. Avec cette victoire, les Bavarois ont désormais pris la tête au classement général de la série estivale, avec 160 points. 
  
« Je me sentais bien aujourd’hui et je suis très heureux d’avoir gagner ici. J’ai changé ma tactique durant la course  », a déclaré le vainqueur. 
  
Derrière Rydzek et Schmit, Bill Demong a terminé troisième en dépit d’un tour de pénalité. Quelques mètres derrière, Jason Lamy Chappuis arrive en quatrième position. Le vainqueur de la coupe du Monde a également eu à exécuter un tour supplémentaire. 

Eric Frenzel n’a pas eu de chance aujourd’hui. Vainqueur samedin, il a dû exécuter quatre tours de pénalité devant son public et a terminé 20e. 

Le nouveau format va être légèrement modifié”
  
Les athlètes ne sont pas opposés au nouveau format testé aujourd’hui. « C’est agréable d’être confronté à une idée totalement nouvelle. Bien sûr, certains ajustements doivent être apportés, par exemple les couloirs, sur la colline pour le nombre de tours de pénalité », a déclaré Jan Schmid. Bill Demong voit dans ce Penalty Race un défi pour les athlètes. « Avoir une bonne tactique, c’est important. Je voulais courir le tour de pénalité dans le deuxième tour de la course, ce fut une erreur. Le point crucial dans la compétition est le saut, il est extrêmement important de ne pas avoir à exécuter un tour de pénalité. »
  
Il pourrait y avoir quelques changements au format de la course de pénalité. « Ce fut un très bon test. Certains détails doivent être ajustés », a déclaré le coordinateur de la FIS. Il a dit qu’il y aura des pourparlers entre les entraîneurs et la FIS à Liberec.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade