Combiné nordique | Léna Brocard : « C’était vraiment quelque chose d’unique »

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski nordique, saut à ski, saut spécial, tremplins, ski, hiver, coupe du monde, jeux olympiques, coupe de France, neige

COMBINÉ NORDIQUE – Revenue d’Allemagne et de la tournée des Grands Prix depuis quelques jours, Léna Brocard, 19 ans depuis le mois de mai dernier, fait le bilan, pour Nordic Magazine, d’un été enrichissant. 

 

Après avoir enchaîné quatre courses individuelleset un relais mixte, le premier de l’histoire du combiné nordiqueen à peine plus d’une semaine, la combiné autranaise Léna Brocard, porte-étendard de son sport en France avec Emma Tréand, s’épanche sur son été marqué, notamment, pas ses deux disqualifications à Oberhof (Allemagne) le week-end dernier.

 

  • Vous avez été disqualifiée à deux reprises à Oberhof, que s’est-il passé ?

C’est la combinaison. Ce sont des petits soucis qui arrivent. Après ce n’est jamais agréable et surtout très frustrant. C’est de ma faute, j’apprendrais pour la suite. Tara Geraghty-Moats a aussi été disqualifiée. C’est le sport.

 

« Tara, c’est un peu la maman du combiné féminin »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Len’ (@lenabrcd) le

  • Justement, que pensez-vous de Tara Geraghty-Moats qui domine outrageusement le circuit féminin ?

Je sais qu’elle s’entraîne depuis qu’elle est vraiment toute petite. Elle attend ça depuis longtemps. Elle est plus âgée que nous mais ce n’est pas plus mal parce qu’elle promeut notre sport sur les réseaux sociaux, etc. C’est un peu la maman du combiné nordique féminin.

 

« Il faut réussir à tout coordonner le jour J »

 

  • Quel bilan faîtes-vous des Grands Prix d’été ?

C’était vraiment une super expérience. Les compétitions ont cependant montré qu’il restait du travail sur les gros tremplins. Sur les petits il y a eu des choses intéressantes, la préparation a plutôt payé. En ski-roues, le niveau était plutôt correct. Il y a des choses positives et à travailler. Il faut se remettre au boulot mais c’était une bonne entame.

Cet été, on s’est vraiment entraînés sur des petits tremplins donc à Oberwiesenthal et Oberhof, des gros tremplins, c’était un peu compliqué. Je suis assez contente des sauts effectués à Klingenthal où j’étais plutôt bien placée aux sauts d’entraînements. Ça montre qu’il en manque un peu pour jouer devant mais que des choses peuvent être possibles. Il faut réussir à tout coordonner le jour J.

 

En plus, comme les gars ont fait de super résultats, ça donne une super ambiance et ça permet de faire parler du combiné nordique. Quand on vit la victoire comme à Oberhof dimanche, ça donne envie de tout donner pour que ce soit à notre et faire briller la France.

 

« C’est cool de mettre les femmes en avant »

 

  • C’était vos premiers Grands Prix d’été : comment cela s’est passé sur le plan émotionnel ?

C’est vraiment magique ce genre de chose. Il y a la télé ! On a fait un par équipes avec les grands (les hommes, ndlr.), c’était vraiment quelque chose d’unique. C’est cool de mettre les femmes en avant de la sorte. C’est un bon début pour nous propulser.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

First team mixte ever ! 🇨🇵 Great experience and hope to do that soon 😊 7th at the finish ! @combinenordiqueffs – @fedfranceski

Une publication partagée par Antoine Gerard (@antoinegerarddd) le

  • Prendrez-vous part à la Coupe continentale cet hiver ? Quelle sera votre préparation ?

J’espère y aller et il y a aussi les Mondiaux juniors (à Oberwiesenthal, ndlr.). J’espère être sélectionnée pour la suite. Là je vais retourner m’entraîner avec mon comité à partir de la rentrée. On va sûrement aller à l’OPA de Predazzo fin septembre puis on continuera les entraînements pour être prêtes cet hiver.

 

Photo : Facebook Lena Brocard

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.