Combiné nordique : les filles entrent dans l’histoire

combiné nordique, Léna Brocard, Oberwiesenthal
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

COMBINÉ NORDIQUE – La première coupe du monde de combiné nordique féminine de l’histoire aura lieu samedi à Ramsau en Autriche. Léna Brocard représentera la France.

 

Combiné nordique : elles aussi

La première coupe du monde de combiné nordique féminin sera disputée ce 18 décembre à Ramsau, en Autriche. Initialement, la compétition était programmée à Otepää en janvier 2021, mais la station estonienne a préféré annuler en raison de la crise sanitaire. « Un événement qui entre dans les livres d’histoire », a souligné l’ancien sauteur à ski norvégien Lasse Ottesen, aujourd’hui directeur du combiné nordique à la Fédération internationale de ski.

Trente-deux concurrentes originaires de neuf nations vont participer. Parmi elles, il y aura l’Américaine Tara Geraghty-Moats, athlète féminine de combiné nordique la plus titrée ces dernières années. L’hiver dernier, elle avait été élue athlète de l’année par un panel de médias internationaux dont Nordic Magazine fait partie.

 

Tara Geraghty-Moats, combiné nordique, coupe du monde

Tara Geraghty-Moats (USA) – Tumashov/NordicFocus

 

L’athlète qui a grandi dans une petite ville du New Hampshire milite depuis de nombreuses années – à l’instar de la Norvégienne Maren Lundby dans le saut à ski – pour une équité de traitement entre les hommes et les femmes.

Disputer une coupe du monde est donc, pour elle, « un rêve devenu réalité ». À Nordic Magazine, elle confie : « Si nous travaillons ensemble, nous pouvons résoudre les problèmes d’inégalité entre les sexes. » Son prochain combat concerne désormais les JO : « Je crois que le CIO y est très favorable pour les Jeux olympiques de 2026 qui auront lieu en Italie. »

pub

Au pied du Dachstein, où elle est présente depuis quelques semaines, l’Américaine a été défiée par d’autres grands noms, comme la championne du monde junior en titre, l’Allemande Jenny Nowak, la Japonaise Ayane Miyazaki qui a remporté la toute première médaille d’or aux championnats du monde juniors en 2018, l’Autrichienne Lisa Hirner qui a été titrée aux Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne en 2020, la Norvégienne Gyda Westvold Hansen ou encore la Russie Stefaniya Nadymova.

La France, quant à elle, avait sélectionné Léna Brocard, porte-étendard de son sport dans l’hexagone. À l’automne, l’Autranaise a décroché une couronne nationale en même temps que le Vosgien Antoine Gérard.

« Organiser une épreuve de coupe du monde féminine avant Noël et le Nouvel An nous donne un peu d’espace pour la coupe continentale féminine prévue en janvier. Nous travaillons également très dur pour reporter les épreuves reportées de Lillehammer et ainsi avoir un deuxième week-end de coupe du monde féminine avant le début des championnats du monde », estime Lasse Ottesen.

Ramsau est bien connu des combinés hommes. Des épreuves de coupe du monde s’y déroulent depuis 1998.

 

La start-list de la première coupe du monde féminine de combiné nordique

Télécharger (PDF, 142KB)

 

Le programme complet du week-end

Vendredi 17 décembre

  • 10h30 : Pocket jump

Samedi 18 décembre

  • 9h45 : concours de saut HS 98
  • 13h45 : ski de fond 5 km

 

Photos : Jan Simon Schäfer et Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.