Les combinés découvrent le tremplin des prochains JO

256360_424778170897794_778716629_o.jpg

Sotchi est prêt à recevoir le Grand prix d’été qui est programmé ce week-end. L’élite du combiné nordique s’y donne rendez-vous non sans curiosité. La ville russe doit accueillir les Jeux olympique de 2014. 

Aux JO, les épreuves de combiné nordique comprennent une compétition de saut sur des tremplins de saut à ski d’une hauteur de 140 mètres et une course de ski de fond de 10 km. Les concurrents sont notés en fonction de la distance parcourue et du style de leur saut. Les coureurs disposant du plus grand nombre de points sur le saut commencent en premier la course de fond suivis des deuxièmes meilleurs avec un intervalle qui reflète la différence de leurs scores dans le saut, et ainsi de suite. Le premier skieur de fond à franchir la ligne d’arrivée est le vainqueur de la compétition. Cette méthode de compétition se nomme méthode Gundersen et a été introduite au milieu des années 1980.

Ce week-end, les skis auront des roues, mais les épreuves seront identiques. L’entraînement officiel débutera ce vendredi, avant la compétition programmée les jours suivants à partir de 12 heures.

La semaine dernière, des sauteurs ont déjà fait connaissance avec le tremplin à l’occasion de la Continental cup. Notamment le Suisse Simon Amman.