Combiné nordique : Une saison de coupe du monde sans Chaux-Neuve

Ski nordique, combiné nordique
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

COMBINÉ NORDIQUE – Les calendriers des coupes du monde et coupes continentales ont été annoncés. Cette année, la coupe du monde de combiné nordique ne s’arrêtera pas à Chaux-Neuve.

 

Pas de coupe du monde à Chaux-Neuve

Le calendrier de la coupe du monde de combiné nordique est à quelques exceptions près le même que celui de l’an dernier. Les combinés débuteront la saison à Ruka en Finlande, comme la saison passée, le 29 novembre.

Les combinés s’envoleront ensuite vers la Norvège, le pays du grand Jarl Magnus Riiber. Ils y disputeront une course par équipe ainsi qu’un 10 km Gundersen.

une, combiné nordique, coupe du monde

Antoine Gerard (FRA) à Ramsau (AUT).© Rauschendorfer/NordicFocus. 

 

La troisième épreuve est la même que la précédente saison, à savoir Ramsau en Autriche. C’est là qu’Antoine Gérard avait réussi à terminer à une belle 12e place

La pause de Noël sera courte et le retour se fera en Estonie sur le stade d’Otepää. Riiber avait réussi à faire le doublé, en gagnant les deux 10 km Gundersen.

C’est ensuite au tour des Alpes italiennes d’accueillir la coupe du monde de combiné nordique. Les athlètes auront la chance de prendre trois départs sur le site de Val di Fiemme.

Mais contrairement à ces derniers hivers, l’étape suivante se se déroulera pas à Chaux-Neuve mais à Oberstdorf en Allemagne. Le site français, qui accueille la coupe du monde depuis des années, n’est pas en mesure de le faire la prochaine saison. En effet, les bénévoles de cet événement seront déjà occupés par les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne 2020.

 

Seefeld en mode coupe du monde

La 7e étape aura lieu à Seefeld, en Autriche. Ce site avait hébergé les incroyables championnats du monde de ski nordique 2019. On se souvient de l’incroyable bataille entre l’Allemagne, l’Autriche et la Norvège.

Ensuite, retour en Norvège, à Trondheim pour l’une des dernières coupes du monde de l’année. La valse du combiné mondial ira ensuite dans le pays frontalier, la Finlande, sur le site de Lahti.

Pour finir la saison, ce sera Oslo (NOR) puis Schonach (ALL), comme la saison passée. C’est sur ces trois courses que Riiber était monté à trois reprises sur le podium dont deux fois sur la plus haute marche.

 

Télécharger (PDF, 80KB)

 

 

Avant la neige, les grands prix d’été

Cette année, c’est sur 5 sites que les combinés pourront régler les derniers détails avant la saison d’hiver sur ces grands prix d’été.

La compétition debutera le 24 août à Oberwiesenthal en Allemagne. Elle se poursuivra, toujours dans le même pays, mais à Klingenthal. Et pour finir ce mois d’août quoi de mieux qu’un départ sur le site d’Oberhof (ALL).

Les athlètes iront ensuite en Autriche. Pour terminer, ils pourront porter leur dernier dossard estival international sur le site de Planica en Slovénie. Cette dernière épreuve se fera sans les athlètes féminines.

 

Télécharger (PDF, 81KB)

 

 

La coupe continentale dames commencera aux USA

Les meilleures combinées mondiales débuteront aux États-Unis, le 13 décembre, sur le site de Park City avec 3 courses. Tara Geraghty-Moats aura à cœur de s’imposer sur son sol. Elle avait réussi à le faire à plusieurs reprise l’année dernière.

Tara Geraghty-Moats, combiné nordique, coupe du monde, Awards 2019

Tara Geraghty-Moats (USA) à Seefeld (AUT). © Modica/NordicFocus.

 

Les dames rejoindront les hommes à Otepää pour y disputer deux 5 km Gundersen. Les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne feront une coupure internationale.

Les combinées se rassembleront à nouveau, à Rena en Norvège après ces Jeux. Tara Geraghty-Moats s’était imposée sur les deux courses de ce site l’an passé.

Ensuite, direction l’Autriche. Le stade de Eisenerz accueillera l’avant dernière course de la saison pour ces athlètes féminines. C’est le site de Nizhny Tagil qui clôturera cette coupe continentale avec peut être encore un triplé de l’Américaine, Tara Geraghty-Moats.

 

Télécharger (PDF, 92KB)

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.