Combiné : trois Français entrent en compétition aux States

Ils sont trois combinés à participer à partir d’aujourd’hui à une coupe continentale à Park City, aux Etats-Unis. Geoffrey Lafarge, Samuel Guy et Théo Hannon. Dernières confidences avant le premier saut.

 

 

Y a-t-il de la neige à Soldier Hollow ?

Théo Hannon : Alors non il n’y a pas de neige, du moins pas en dessous de 1900/2000 m. Les tremplins sont enneigés et la course aura lieu un peu plus haut sur une piste de luge enneigée artificiellement.

 

La neige, n’est-ce pas ce qui a manqué pour votre entraînement de ces dernières semaines ?

Théo Hannon : La neige a fait défaut pour le ski de fond, oui. Il nous manque un peu de sensations et de volume sur les skis, mais ça viendra et on est sûrement pas les seuls dans ce cas. Pour le saut, c’est différent, on a eu la chance de sauter sur glace durant un mois jusqu’à début décembre, donc les sensations sont les mêmes que l’hiver.

 

J’ai à cœur de retrouver de bonnes sensations.

 

Qu’espérez-vous de cette étape américaine ?

Théo Hannon : La fin d’hiver dernier fut difficile, j’ai à cœur de retrouver de bonnes sensations en compétition afin de bien lancer ce nouvel hiver.

 

Samuel Guy, vous êtes régulièrement dans le top 10 à Soldier Hollow dans l’UTAH. Le site vous plaît ?

Samuel Guy : J’ affectionne ce site, j’ ai des bonnes sensations sur le tremplin et malgré l’altitude je fais souvent des bonnes courses ici. Cet année, à cause du manque de neige, la piste n’est plus du tout au même endroit. On remonte encore un peu pour s’ approcher des 2000 m d’altitude.

 

Geoffrey Lafarge à Park City où la neige se fait attendre (Instagram)

Geoffrey Lafarge à Park City où la neige se fait attendre (Instagram)

 

Quelle est votre ambition pour cette année ?

Samuel Guy : Mon ambition est de grapiller encore quelques places en Conti, ce qui me permettra de me rapprocher de la coupe du monde.

 

Geoffrey Lafarge, c’est dans cette station de l’Utah que vous avez chuté l’an dernier, ce qui avait handicapé votre dernière saison. Dans quel état d’esprit retrouvez-vous le tremplin ?

Geoffrey Lafarge : C’est sûr que j’ai eu un peu d’appréhension quand je me suis retrouvé sur la barre d’élan, surtout que c’était les premiers sauts sur neige de l’année, mais je ne suis pas dans le même état d’esprit que l’année dernière. Je me sens mieux et plus serein, donc le retour à la neige s’est bien passé.

 

J’ai changé d’approche cet été.

 

C’est-à-dire ?

J’ai changé d’approche cet été et, avec l’arrivée de Christian, on a pu mettre des nouvelles choses en place. J’ai hâte d’en voir les résultats sur les compétitions.

 

On vous a vu briller lors de plusieurs kilomètres verticaux. En quoi ce format vous convient-il ?

Ce que j’aime bien sur les KV, c’est qu’on retrouve vraiment l’effort pur, il n’y a pas de moment de récupération. Il faut gérer son effort et faire travailler le mental dans les dernières minutes qui sont les pires et les meilleures.

 

Le travail a été fait scrupuleusement.

 

Samuel, vous avez été plutôt discret cet été. Quelle a été votre préparation ?

Samuel Guy : Je me suis beaucoup entraîné à la maison et à Prémanon, le travail a été fait scrupuleusement en axant mes entraînements sur le haut du corps. Au tremplin j’ai pas loupé beaucoup de sauts ce qui me permet d’augmenter ma confiance qui est cruciale en saut.

 

Théo, vos premières sensations valident-elles aussi le travail effectué depuis l’hiver dernier ?

Théo Hannon : Oui l’été s’est très bien passé et je pense avoir progressé, que ce soit en saut ou en fond. Malgré un petit souci physique ces dernières semaines, j’ai de bonnes sensations et j’ai hâte de commencer ces compétitions.

 

Le programme

Jeudi 11 : Concours saut 15h30
Vendredi 12 : Course de fond 8 h, Concours saut 15 h
Samedi 13 : Course de fond 8 h.

 

La start-List

Télécharger (PDF, 155KB)

 

Photos : Facebook et Instagram.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.