Confidences entre Simon et Martin Fourcade à la télévision suédoise

 

« Moi, je trouve qu’on a une belle vie ». C’est sur ces paroles de Martin Fourcade que débute le reportage de la télévision suédoise réalisé à Villard-de-Lans et consacré aux deux frères Fourcade. Aux relations entre les deux frères, plus précisément.

Nous partons déjà pour une sortie vélo. Des images remplies de rares confidences. « Toutes les personnes qui ont des enfants savent que parfois la relation entre deux frères est conflictuelle, commence le plus jeune. Après, avec Simon, on s’aime beaucoup, il y a beaucoup d’amour ».

Cette proximité comporte aussi ses « combats » et ses « clashs ». « On est complètement différents, Martin n’aime pas les mêmes choses que moi ! », explique Simon, dans un premier temps. Puis, il explore plus profondémment ses sentiments et se révèle d’une belle honnêteté : « Même si je me réjouis des résultats de Martin, et Martin de mes résultats, j’ai aussi envie de le gagner et de le mettre dans les rétroviseurs (…) Ce n’est pas facile quand le petit frère arrive et commence à dire : “Fais ça ! Fais ça !” ou qu’il commence à nous passer devant. C’est vrai que j’ai eu beaucoup de mal au début et certaines fois, il y a eu de la jalousie sur certains résultats. Mais, depuis l’an dernier, j’arrive à passer au-dessus de tout ça pour qu’on puisse continuer à avancer à deux. »

« On sait se réjouir des bonheur de chacun », réagit Martin, qui applaudit aux « moments de gloire » de son aîné.

Et de conclure avec lucidité : « Mais voilà, on est conscients tous les deux que c’est une chance de partager ça ensemble. Je dis souvent qu’on arrêtera d’être compétiteurs avant d’arrêter d’être frères ».



Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade