Confinement | Jeux de société : les bons tuyaux d’Anaïs Bescond

BIATHLON | JEUX - La biathlète de l’équipe de France Anaïs Bescond est une grande fan de jeux de société en tous genres. Voici ses bons conseils pour s’occuper en famille ou en couple pendant le confinement…
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

BIATHLON | JEUX – La biathlète de l’équipe de France Anaïs Bescond est une grande fan de jeux de société en tous genres. Voici ses bons conseils pour s’occuper en famille ou en couple pendant le confinement…

 

A lire aussi :

 

Les bons plans d’Anaïs Bescond

En cet avant-dernier (normalement) dimanche de confinement en famille dû à l’épidémie de coronavirus, il est encore tant de sortir les Jeux de société de vos placards pour se divertir… La spécialiste en chef de l’équipe de France de biathlon, Anaïs Bescond, est la mieux placée pour vous donner ses bons tuyaux ! La Jurassienne anime en effet régulièrement des soirées jeux dans les hôtels où séjournent les bleus lors de la coupe du monde. Voici quelques-uns de ses best-of.

 

Jeux de plateaux :

« Les Aventuriers du rail, sans hésiter. Le jeu culte que j’apprécie beaucoup avec des variantes, des pays. différents pour découvrir le monde de manière ludique et travailler sa géographie en s’amusant. On y joue beaucoup avec mes parents. Pour l’anecdote, on a fait une partie au club France à Pyeongchang après ma première médaille ! C’est celui-ci qu’on emmène en voyage…

Sinon, j’aime bien Les Colons de Catane, un autre grand classique facile à mettre en oeuvre. Ici au Canada, j’ai découvert un jeu qui s’appelle le Sorry, un jeu de plateau un peu comme des petits chevaux où tu dois dégager tes adversaires… et faire semblant de t’excuser. Mais pas sûre qu’on le trouve en France. »

 

Jeux en couple :

« J’aime beaucoup les jeux en bois comme le Sunka, une sorte d’Awalé africain qu’on a ramené des Philippines composé de coquillages ou l’Abalone avec les billes blanches et noires qu’ont doit faire progresser pour chasser son adversaire. On peut aussi jouer à des jeux de dés comme le Yam’s, le Can’t stop… »

 

Jeux de cartes :

« Le tarot, il n’y a rien de tel à quatre joueurs, c’est la base… Il faut être attentif et concentré. Côté plus relax, jouer à cinq, c’est plus fun avec un collègue qui peut te sauver la mise. La coinche est aussi un jeu sympa que j’ai découvert sur le circuit de la coupe du monde, mais les règles sont plus délicates avec parfois des versions toutes personnelles à certains joueurs (rires). On peut aussi jouer à la Dame de pique pour introduire au tarot : j’y ai beaucoup joué gamine. »

 

BIATHLON - Championne olympique, championne du monde… La biathlète de Morbier Anaïs Bescond affiche un palmarès sportif exceptionnel. Mais également un caractère bien trempé. Portrait d’une “Nanas” qui a toujours su ce qu’elle voulait…

Anaïs Bescond – Nordic Magazine

 

Jeux en famille avec des enfants :

« Les Aventuriers du rail pour les enfants, histoire de les y mettre tôt (rires) ! C’est pensé pour eux et très bien fait. Avec les enfants, on peut jouer au Mémory, aux 1000 bornes… Le jeu du confinement depuis le Canada, ça a été une bataille navale avec mes neveu et nièce en France ; on joue aussi au Skipbo, un jeu de cartes. Le Kem’s est une option différente. »

 

Jeux en famille avec des ados à la maison :

« Keltis est un jeu de plateau intéressant avec des ados. J’ai une tante originaire des Philippines qui nous a initié au Mah Jong, un jeu de domino amélioré très populaire en Asie. D’autres grands classiques à (re)découvrir : Monopoly, Les Mystères de Pékin, La bonne paye, le Cluedo, Carcassonne et tant d’autres. »

 

BIATHLON | JEUX - La biathlète de l’équipe de France Anaïs Bescond est une grande fan de jeux de société en tous genres. Voici ses bons conseils pour s’occuper en famille ou en couple pendant le confinement…

 

Jeux en ligne :

« J’ai repris Edge of Empire lors du confinement pour jouer avec mon grand frère. J’étais curieuse de retrouver une nouvelle version pendant les quatre premières de confinement. »

 

Le jeu auquel elle ne joue pas :

« Le scrabble ! Je déteste ce jeu. J’ai toujours trouvé ça chiant, il n’y a pas d’ambiance, pas de rebondissements, pas de fun ! »

 

Photos : Nordic Magazine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.