Coraline Hugue : « Les JO, c’est incomparable »

Brillante ce week-end en coupe du monde à Lathi après des Jeux olympiques pleins, Coraline Hugue revient sur olympiade russe : « Les Jeux n’ont rien à voir avec la coupe du monde ou les mondiaux », analyse la fondeuse de Crevoux.

 

Coraline, on a le sentiment que vous êtes montée en puissance, à Sochi. Avez vous eu la même impression ?
Oui durant ces trois semaines passées à Sotchi, je suis montée en puissance. Cela a souvent été le cas pour moi sur les grands évènements ou période comme cela. J’ai fais la préparation qu’il fallait et c’est mon mode de fonctionnement.

 

Votre quinzaine a été marquée par la 4e place du relais féminin. Comment expliquez-vous une telle performance ?
Toutes les 4, nous avions préparé ce relais ! Et ce jour là nous avons eue la forme toutes ensemble pour réaliser cette belle performance ! La force de notre équipe est que chacune a ses qualités, nous avons bien toute notre place de relais, on connaît notre travail et on avait envie de se battre encore plus pour chacune d’entre nous… faire quelque chose de bien! Un petit mot sur notre glisse, c’était top et ça, c’est important de le souligner, merci à tout le staff !

Coraline Hugue à l'issue du relais : "cette 4e place est une elle victoire"

Coraline Hugue à l’issue du relais : “cette 4e place est une elle victoire”

Cette course a mis l’ensemble de l’équipe en confiance. A-t-on assisté à la naissance d’une équipe qui comptera à l’avenir comme le fait celle des garçons ?
En fait, ce n’est pas notre premier relais ensemble, on est bien rodé… cela fait déjà 2 ou 3 ans que l’on a montré de belles choses sur ces relais. A la Clusaz, nous sommes seulement à 10 sec du podium, nous y croyons toutes à cette médaille et nous espérons surtout en avoir une pour l’avenir ! Je suis optimiste.

 

J’ai tout donné, j’ai joué et un peu perdu…

 

Vous avez illuminé une bonne partie du 30km en n’hésitant pas à attaquer dès que possible. Qu’est ce qui vous a manqué pour aller chercher cette 4e place derrière les imbattables norvégiennes ?
En fin de course je me sens toujours très bien, c’est ma force alors j’ai essayé d’attaquer pour voir comment le groupe réagissait. J’ai vu que je pouvais partir assez facilement alors j’ai retenté la même chose sur la dernière longue montée (mon point fort) 2km avant la fin. J’ai pris pas mal de distance mais sur la fin je commençais à être dans le dur et seulement 3 filles ont réussi à me suivre. Je n’avais malheureusement plus de force pour finir le sprint… Je n’ai pas de regret j’ai tout donné, j’ai joué et un peu perdu sur la fin !

Très en vue dans le 30 km, Coraline Hugue prend une excellente 7e place.

Très en vue dans le 30 km, Coraline Hugue prend une excellente 7e place.

Avez vous passé un cap durant ces Jeux Olympiques ?
Je continue ma progression, j’ai pris encore de la confiance et de l’expérience ! Un jour viendra, j’espère…

 

Que retiendrez vous de ces quinze jours de compétitions, de rencontres, de partage ?
Les Jeux Olympiques c’est unique et incomparable à ce que j’ai pu vivre en coupe du monde ou aux championnats du monde. Ce qui m’a marqué c’est surtout au niveau des émotions et tout ce que j’ai pu ressentir ! On a également vécu un moment très fort lorsque les garçons ont fait la médaille en relais. Preuve et récompense d’une bonne équipe de France de ski de fond !

 

Quel est votre programme maintenant ?
La saison n’est pas finie ! Après ce week end je serais à Lahti en Finlande pour un 10km skate, j’espère me sélectionner pour la finale à Falun en Suède. Puis il restera les championnats de France des clubs, les championnats du monde militaires (en Finlande, aussi) et les championnats de France à Prémanon.

« Nous croyons toutes à cette médaille en relais...»

« Nous croyons toutes à cette médaille en relais…»

Photo Agence Zoom –


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.