Corinne Niogret : « Ce n’est pas la première année que la neige se fait désirer »

CorinneNiogret.jpg  L’ex-championne de biathlon qui forme aujourd’hui le relève du ski français revient sur l’annulation des premières courses de l’hiver et ses conséquences.

Corinne Niogret, les courses à Beitostolen sont annulées. Doit-on s’inquiéter du manque de neige généralisé en Scandinavie, et en Europe plus généralement ?
Je crois qu’il y a déjà quelques années que c’est inquiétant. Mais bon il faut faire avec ou plutôt sans ! L’avenir du ski à moyenne altitude n’est sans doute pas rose. Ce n’est pas la première année que la neige se fait désirer début novembre… Attendons un peu, elle va bien finir par tomber.

Ces épreuves devaient servir de sélections pour la coupe du Monde des 19 et 20 novembre. Comment dès lors cela va-t-il se passer ?
Il faudra trouver une solution de repli à cette annulation. Cela passera sans doute par des chronos sur ski là où il y aura de la neige sinon…

Des solutions de repli sont d’ores et déjà prévues. Mais les conditions ne seront pas les mêmes pour les athlètes. Cela va-t-il rebattre les cartes ?
Je ne pense pas que cela influe sur les athlètes, en tout cas pas sur les meilleurs car ils savent bien que cette période est délicate et que les départs en Scandinavie sont toujours dans l’expectative suivant les conditions meteo. Le petit hic peut survenir pour ceux (comités régionaux, teams…) qui montent coûte que coûte en Scandinavie si les sélections ont lieu en France ou Europe du sud. A suivre…