Coronavirus : forte baisse des contrôles antidopage

ski de fond, biathlon, ski nordique, dopage, IBU, contrôle, hiver, coupe du monde
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

BIATHLON | SKI NORDIQUE – De mars à mai, les tests ont fortement chuté. En ski de fond, la diminution atteint 90 % si l’on compare 2020 avec 2019.

 

Moins 30 % de contrôles chez les biathlètes à cause du coronavirus

Pendant la pandémie de coronavirus, les contrôles antidopage ont fortement chuté. C’est ce qui ressort d’une enquête de la chaîne publique norvégienne NRK.

La période prise en compte court de mars à mai. La Fédération internationale de ski (FIS) annonce une réduction de près de 90% cette année, par rapport à l’année dernière. Concrètement, 299 tests avaient été effectués en 2019, en dehors des compétitions et pour les neufs disciplines. En 2020, seulement 38 ont été menés. Notamment auprès du fondeur norvégien Johannes Hoesflot Klæbo. Lors des Impossible Games, sa coéquipière Therese Johaug avait par contre déclaré n’avoir reçu aucune visite.

Cela s’est aussi vérifié pour le biathlon. Sur les tablettes de l’IBU, la diminution avoisine les 30%. En 2019, 515 athlètes avaient subi un contrôle de mars à mai, contre 146 en 2020. Interrogé par nos confrères, le biathlète Vetle Sjaastad Christiansen redoute que certains aient profité de la situation.

Cette situation n’est pas une surprise. Lorsque la Covid-19 s’est propagée à travers la planète, il a été annoncé très tôt que l’activité ne cesserait pas, mais qu’elle s’effectuerait dans une bien moindre mesure.

À noter enfin que le nordique n’est pas une exception.

 

Photo : Archives.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.