Coronavirus : les biathlètes autrichiens prêtent main forte

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

BIATHLON – Du fait d’une pénurie de main d’œuvre dans les grands centres de distribution, les biathlètes autrichiens en contrat avec l’armée ont été mobilisés.

 

Les biathlètes autrichiens sont mobilisés dans la guerre que mènent actuellement leur pays contre le coronavirus.

Au lieu de disputer les finales de la coupe du monde de biathlon à Oslo, Simon Eder, en contrat avec l’armée, a ainsi revêtu l’uniforme pour donner un coup de main au SPAR de Wörgl. Ce centre de distribution est stratégique. Il approvisionnent les commerces du Tyrol et de Salzbourg.

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Simon Eder et Lisa Hauser au Spar de Wörgl – Photo : ÖSV

Ingénieur mécanicien de formation, le premier biathlète double médaillé olympique en individuel de l’histoire de l’Autriche est très recherché. « Dans des moments comme ceux-ci, il va sans dire que nous échangeons nos tenues d’entraînement contre des uniformes et aidons là où nous le pouvons », a déclaré le sportif à la presse autrichienne. Et d’ajouter « Personne ne peut dire combien de temps durera cette crise et je suis prêt à y prendre ma part. Nous sommes tous sur le même bateau et devons rester unis. »

Lisa Hauser est pareillement mobilisée. Elle passe ses journées en chambre froide à travailler pour le service viande d’une grande enseigne.

 

 

Felix Leitner s’est blessé

Quant à Felix Leitner, sa mission est maintenant terminée. Le jeune homme de 23 ans, multiple champion du monde chez les juniors, s’est blessé. Une coupure à la main qui a été recousue. « J’étais très motivé. Mais je suis sûr que mes coéquipiers feront un excellent travail », a-t-il confié.

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Le combiné Philipp Orter également au travail – Photo : ÖSV

Les biathlètes ne sont pas les seuls à avoir répondu à l’appel. D’autres sportifs nordiques apportent leur contribution. A l’exemple des  combinés nordiques Philipp Orter, Thomas Jöbstl, Martin Fritz et Thomas Rettenegger qui servent la bonne cause à Weißenbach am Lech dans le Tyrol.

 

Photos : ÖSV

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.