Coup de blues pour Marie Dorin-Habert

BIATHLON – Toujours en quête de repères et de sensations, Marie Dorin-Habert avoue aujourd’hui « ne pas savoir comment envisager la suite pour le moment ».

 

Elle a le blues. Un blues persistant même. Marie Dorin-Habert, toujours en recherche de sensations et de résultats à la hauteur des attentes de la grande championne qu’elle est, n’y arrive pas. Et la course d’ouverture de 2018, le sprint d’Oberhof, n’est pas pour la rassurer. « J’ai fait une course de m…, a-t-elle lâchée au micro de L’Equipe en zone mixte. Mais il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur. La relève prend la suite et moi, je vais essayer de terminer tranquillement. »

 

 

Une déclaration pas franchement optimiste de la part de la biatlhète la plus récompensée du groupe France actuel. Mais la jeune maman n’est pas dupe des sacrifices demandés par le plus haut-niveau. Dans la foulée de sa course en Allemagne, la brillante chroniqueuse de Nordic Magazine a publié un post sur sa page Facebook où elle confirme « ne pas savoir comment envisager la suite pour le moment. »

Photo : NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.