Coupe continentale : Tomas Druml prive Bill Demong d’un second trophée

Seconde épreuve de la coupe continentale mercredi dans l’Utah. Le trio de tête ne change pas. Côté Français, la course de ski de fond permet de gommer de faibles prestations au tremplin.

 

Victoire de l’Autrichien Tomaz Druml, mercredi à Park City où se déroule actuellement la coupe continentale. Mardi, il était déjà monté sur le podium  (3e).  Il prive l’Américain Bill Demong qui joue à domicile d’un second trophée. Dix secondes séparent les deux hommes. L’exploit du jour est néanmoins réalisé par l’Italien Lukas Runggaldier qui a réussi une belle remontée sur les skis, passant de la 19e à la 3e place. Il ne finit qu’à 12,3 secondes du vainqueur.  Bref, second Gundersen et podium similaire si ce n’est que les trois hommes occupent des places différentes.

 

Buffard et Guy brillent sur les skis

Le Français Hugo Buffard parvient à se classer à la 7e place (il était 6e mardi). Le scénario ne change pas pour le Rousseland : un saut qui l’handicap (29e avec 87 m contre 96 pour la meilleure distance), puis une course de ski de fond où il se révèle magistral : deuxième meilleur temps enregistré sur la piste de l’Utah. Dès lors, on voit où se situe les marges de progression pour le Jurassien qui, rappelons-le, découvre le site olympique de Soldier Hollow. « Demain dernière compétition, on y va à fond », promet le jeune homme. Il a reçu les encouragements de son aîné Sébastien Lacroix : « C’est bien p’tit, continue, ça le fait ! ».

Samuel Guy réussit également à se positionner à la 8e place sur les skis où il a été très fort. Il termine à 51,2 m de Tomaz Druml, alors qu’il avait 1,06 mn d’handicap après le saut (23e et 89 m). « Bon pour le moral », réagit le Meuthiard.

 

Geoffrey Lafarge blessé

Sur le tremplin, le meilleur tricolore aura été Nicolas Martin. Le combiné des Contamines-Montjoie a fini à la 16e place avec un saut de 90 m. C’est le rang qu’il occupe au classement final. Enfin, Wilfried Cailleau termine 24e.

Ski de Geoffrey Lafarge

Le Chamoniard Geoffrey Lafarge n’a pas pris le départ. « Les compétitions aux États-Unis s’arrêtent là pour moi après une décevante journée hier [mardi], aujourd’hui [mercredi] c’est la chute lors de l’entraînement, mon ski est venu taper ma cuisse il fallait qu’il y en ait un des deux qui casse. Heureusement mon fémur a tenu le coup, je m’en sors avec une coupure et une cuisse bleu qui va m’empêcher de marcher pendant deux trois jours. Vivement les prochaines compétitions en janvier que je prenne ma revanche », confie-t-il.

 

Photo : FIS/USSA


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.