Coupe de France de VTT : le sacre de Cécile Ravanel et Maxime Marotte

 Cécile Ravanel remporte la 4ème Manche de Coupe de France à Méribel et monte sur la première marche du podium au général. Chez les dames Cécile Ravanel s’impose sans difficulté sur ce parcours très exigeant de Cross Country, 4 tours en 1 heure et 30 minutes face à 90 concurrentes.
”J’avoue que j’ai profité de ce que Julie Bresset n’était pas là, je me suis dit que c’était le moment idéal pour m’imposer, j’en avais vraiment envie. J’ai forcé au premier tour et ensuite j’ai vu que je pouvais prendre du temps”.
Elle arrive donc avec plus d’1 mn 24s devant Sabrina Enaux qui après un bon départ a laissé le temps s’étirer avec Cécile.
Sur la troisième marche du podium on retrouve Laura Metzler à plus de 4 mn 22s de Cécile. Un podium pour cette dernière manche qui rappelle celui de 2010 où déjà en l’absence de Julie Bresset pour cause de blessure, Cécile avait surpassé ses concurrentes ici-même à Méribel. Ce trio de tête féminin a donc eu raison du parcours de Cross Country considéré comme équivalent à celui d’une Coupe du Monde. Au Général on retrouve Cécile Ravanel, suivie de Lucie Chainel et Laura Metzler.

 

Maxime Marotte : “La coupe de France a une saveur spéciale”

A peine les filles arrivées, les hommes se sont engagés à leur tour à l’assaut des pentes de Méribel, sur le même parcours, effectuant une boucle supplémentaire par rapport aux femmes. Et la course a connu quelques rebondissements… A ce petit jeu de l’endurance en Cross Country, c’est Maxime Marotte qui gagne la dernière manche de Coupe de France avec un temps de 1h29mn et 53s et se classe premier au général, remportant ainsi La Coupe de France devant Fabien Canal, qui jusque là tenait la tête de la compétition, et Jordan Sarrou. Maxime connait le parcours par cœur, les quelque 550 autres concurrents peut-être aussi!.
“Avec Stéphane Tempier, nous étions dans le même tempo, roue dans roue, je suis passé en tête dans la descente, puis Gerhard a crevé. On a continué mais Stéphane a lourdement chuté, je me suis assuré que ce n’était pas grave et j’ai continué sur ma lancée.” Les deux concurrents ont l’habitude des duels, mais privé d’une belle bataille avec Stéphane, c’est sans encombre que Maxime franchi la ligne d’arrivée. “Pour moi la Coupe de France a une saveur spéciale, c’est là que je me suis révélé et je n’avais pas levé les bras depuis longtemps je suis donc très heureux aujourd’hui” confie Maxime Marotte. Lui qui n’était pas sélectionné pour les JO de Londres a finalement remporté la Coupe de France devant Stéphane Tempier. Quant à Gerhard Kerschbaumer malgré sa crevaison, il rattrape Maxime Marotte et grignote du terrain pour terminer à 43 secondes du champion en seconde position.
Stéphane Tempier, fraichement rentré des Jeux Olympiques de Londres auréolé du meilleur temps français, n’a pas perdu son envie de gagner malgré sa chute dans cette manche. “J’ai fait une grosse chute mais je ne me suis pas laissé abattre, en remontant sur le vélo je n’avais qu’une envie, jouer le podium”. Un moral de vainqueur qui lui permet de monter sur la troisième marche du podium du jour.

PHOTOS : Alexis Boichard, Agence Zoom


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade