Coupe du monde : la Scandinavie est prête

 A seulement un mois du lancement de la nouvelle saison de coupe du monde de ski de fond prévue le 30 novembre à Kuusamo en Finlande, les températures ont chuté sous la barre de zéro degré… et la fabrication de neige artificielle a pu débuté. Le point sur les principaux sites scandinaves. 

 

Gällivare (SWE)

L’hiver dernier, la Coupe du monde de ski de la FIS a commencé à Gällivare. En dépit de manquer le coup d’envoi de la coupe du Monde cette saison, la station de Gällivare attend l’hiver avec impatience. Les canons à neige ont commencé à fonctionné ce week-end sur le stade Marcus Hellner.

 

Bruksvallarna (SWE)

À partir de cette semaine, la station suédoise de Bruksvallarna est ouverte pour la pratique du ski. Avec déjà -9 ° C et une faible humidité, la production de neige est possible depuis ces derniers jours . Du 22 au 24 novembre, Bruksvallslopet accueillera l’ouverture nationale de la saison suédoise avec l’équipe nationale de cross-country.

 

Kuusamo (FIN)

Hôte d’ouverture nordique, Kuusamo en Laponie ( Finlande) se prépare aussi pour le début de saison . « Il y a trois jours, nous avons commencé la production de la neige sur le stade de cross-country et le tremplin de saut à ski », résume le chef du site de Kuusamo, Seppo Linjakumpu. La météo est moins optimiste pour cette semaine et la production de neige va redémarrer dès que les températures descendront en dessous de zéro . Cependant, déjà dans ces jours, il est possible de skier à Kuusamo : « Le samedi 19 octobre nous avons ouvert une voie 2 km à Kuusamo qui est tracée à la fois pour la technique classique et libre ».

 

Lillehammer (NOR)

Skier à Lillehammer sur les pistes Coupe du Monde et du stade Birkebeinner n’est pas encore possible, mais les températures de la neige et le froid devraient également baissées pendant cette semaine. Cependant, plus haut dans Sjusjøn à Natrudstilen, le site qui a accueilli l’ouverture de la Coupe du monde de ski de la FIS en 2011, les skieurs peuvent profiter dès aujourd’hui d’une piste de 1,5 km . « Nous espérons pouvoir étendre la distance à 3 ou 5 km pour le week-end prochain », a expliqué Torbjørn Broks Pettersen.

 

Avec FIS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.