Course d’orientation : les Mondiaux aussi dans le Jura suisse

francoisGonon5.jpg

Près de dix ans après un premier passage à Rapperswil (Saint-Gall) en 2003, les championnats du monde de course d’orientation sont de retour en Suisse du 14 au 21 juillet. À Lausanne précisément, une première pour la Suisse romande qui va découvrir une discipline très courue en Suisse alémanique.

La ville du canton de Vaud a d’abord devancé trois consœurs helvétiques pour se voir attribuer, en juillet 2008, la possibilité d’organiser cette épreuve prestigieuse. « La concurrence a surtout été rude face aux candidates suisses », se souvient-on au service des sports.

Zones d’embargo”

Ce championnat mondial, qui s’est tenu l’an passé en France, sur le site du Grand Revard en Savoie, proposera quatre compétitions pour 300 coureurs élites mais aussi des courses populaires où les amateurs du genre auront à cœur de mesurer leurs compétences sur un parcours de championnats du monde !

Pour les épreuves reines du sprint, de la moyenne puis longue distance, et enfin du relais, près de 5 000 spectateurs sont attendus à la fois dans la cité des rives du Léman (pour le sprint dans le bas de Lausanne), au Chalet-à-Gobet, au col de la Givrine et dans les environs de la Dôle, sur le massif jurassien… « Les parcours sont ultra-confidentiels, tout comme les zones de départs, remarque le service des sports. Seules quatre ou cinq personnes les connaissent : on définit donc des zones générales d’entraînement et également des zones d’embargo assez larges où les coureurs n’ont pas le droit d’aller. » Gare à celui qui se fera prendre une boussole ou une carte à la main dans les zones interdites : il est moins risqué pour les compétiteurs de réviser depuis leur ordinateur connecté à Google street view pour le sprint !

Des compétitions restransmises à la télé”

Les tracés retenus mettront en avant la qualité des sites des alentours : les moyens médiatiques seront considérables puisque les Scandinaves devraient diffuser toutes les finales. Par contre, la SSR a donné un accord d’intention pour diffuser en direct le sprint et le relais.

Au-delà de l’aspect sportif d’élite, ces mondiaux seront également une belle vitrine pour la ville de Lausanne : « Ce sera l’occasion de faire mieux connaître en Suisse romande la course d’orientation, un sport dynamique et défendant des valeurs aujourd’hui très fortes dans notre société telle que le respect de l’environnement », annonce Marcel Schiess, le président de la fédération suisse.

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade