Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Cyril Gaillard : «impatient et motivé»

Cyril Gaillard est un poney qui s’apprête à disputer sa première coupe du monde de l’hiver à Davos. Le sprinter est impatient d’en découdre. Entretien.

 

Ce week-end, vous allez participer à la coupe du monde de Davos. Aujourd’hui, quel est votre état d’esprit ?

Je suis très impatient et motivé. J’ai hâte de remettre un dossard en coupe du monde, on travaille depuis le début du mois de mai pour ça.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

 

Le site de Davos, mardi (Photo : Facebook)

Le site de Davos, mardi (Photo : Facebook)

 

Les prestations de vos coéquipiers de l’équipe de France de sprint à Lillehammer, notamment Baptiste Gros et Renaud Jay, contribuent-elle à renforcer cette motivation ?

Bien sûr, on voit qu’on est au niveau. C’est rassurant pour nous que les trois [avec Paul Goalabré] soient dans les 15 à la qualif’, une première en France. Mes collègues ont mis la barre très haute à Lillehammer, il va falloir confirmer dès ce week-end à Davos.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 Il y a vraiment un bel état d’esprit.

 

Récemment, Baptiste Gros soulignait dans un entretien à Nordic Magazine tout le travail fait par l’entraîneur Cyril Burdet. Selon vous, quelle est sa recette ?

Cyril est arrivé un petit peu sur la pointe des pieds ce printemps, il ne connaissait que Renaud dans le groupe. On était déjà un groupe très soudé, il a joué là-dessus en entrainant un groupe de 6 et non pas six individualités. Il y a vraiment un bel état d’esprit. Il a renforcé cet aspect de notre groupe et je pense que c’est la meilleure solution pour avoir une équipe où tout le monde va dans le même sens.

 

Vous avez récemment goûté aux joies de la neige à Val Formazza. Quelles ont été vos sensations sur les skis ?

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Oui, j’ai pu rechausser les skis en Italie ; ça fait vraiment du bien. Les sensations ont été bonnes tout au long du stage.

 

 

Le sprinter… sur un poney : quoi de plus normal ? (Photo : Facebook)

Le sprinter… sur un poney : quoi de plus normal ? (Photo : Facebook)

 

Vous êtes aussi passé par Davos lors d’un stage avec le team Poney. On se rappelle aussi votre 20e place l’an dernier lors de l’étape de coupe du monde en Suisse. Est-ce un site que vous appréciez ?

C’est un site que j’aime bien effectivement ; j’y suis allé trois fois et deux fois je suis rentré dans les 30. Comme on dit, jamais deux sans trois. La piste me plaît bien, c’est deux tours de stade avec beaucoup de monde. En plus cette année, ma famille va faire le déplacement pour la première fois sur une coupe du monde de sprint : ça rajoute un peu de pression, mais il en faut.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Maintenant il va falloir aller vite sur mes skis.

 

L’hiver dernier, vous vous classez 4e à Szklarska Poreba. C’était votre meilleur classement jusqu’ici en coupe du monde. Quelles sont vos ambitions pour la saison qui débute ?

Les ambitions pour la saison seront de faire le plus de sprints skate possible et de marquer le plus de points possible bien sûr. Et pourquoi pas battre ma meilleure place en coupe du monde, ne serait-ce que d’une place, je signe. Cette année, le sprint aux mondiaux sera en classique donc il va falloir faire nos preuves sur le circuit OPA pour pouvoir monter en coupe du monde et si les résultats le permettent afin d’aller aux mondiaux.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Cyril Gaillard avec Valentin Chauvin (photo : Facebook)

Cyril Gaillard avec Valentin Chauvin (photo : Facebook)

 

Un mot sur l’été : un podium au Blink Festival, une victoire à la Skirollac et à l’Al’Aix Ski Invitational entre autres, de nombreux stages (Vercors, Ramsau…) Etes-vous satisfait du travail accompli ?

Oui l’été et toute la préparation se sont très bien passés, je n’ai pas eu de blessure et j’ai pu faire toutes les heures qui étaient au programme. Les courses de ski-roues se sont également très bien passées. Maintenant il va falloir aller vite sur mes skis, c’est le plus important.

 


 

Le programme

> Samedi 13 décembre
11:15 h FIS World Cup Dames 10 km – classic technique – single start
13:30 h FIS World Cup Hommes  15 km – classic technique – single start
16:00 h DAVOS NORDIC – Party Music & Entertainment with « ChueLee »
> Dimanche  14 décembre
10:00 h Björn Daehlie Kids-Event Cross Country cross for children
12:30 h FIS World Cup
Dames et hommes
Sprint – free technique – PROLOG
14:30 h FIS World Cup
Dames et hommes
Sprint – free technique – FINALS

 

 

 

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

 

 

 

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Photo : Christophe Pallot/Agence Zoom

 

Eurosport Player_Ok

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Dans un peu moins de deux mois, le Suisse Dario Cologna, néo-retraité, participera au marathon de Londres. Avec un objectif ambitieux.

Ski de fond

Lundi, Lucas Chanavat, Johannes Hoesflot Klæbo et Helene Marie Fossesholm ont fait une apparition remarquée au camp d'entraînement international de Sjusjøen (Norvège).

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

6:36. Cet été, Ilya Chernousov, fondeur russe mari de Selina Gasparin et naturalisé suisse en 2020, est devenu le coach de l’équipe nationale de...

Ski de fond

Jusqu'au retour de l'équipe de France de ski de fond en Norvège le 17 août, Jules Chappaz et Hugo Lapalus ont fait le choix...

Biathlon

Jusque-là technicien du groupe coupe du monde de l'équipe de France de biathlon, le Savoyard Louis Deschamps est devenu, ce printemps, adjoint de Vincent...

Saut à ski

Après être montée sur son premier podium en Grand Prix d'été de saut à ski, la Vosgienne Julia Clair, 28 ans, se confie longuement...

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Lou Reynaud de se...