Damien Tarantola : « On ne réalise pas trop quand on passe la ligne »

Le Chamoniard Damien Tarantola rentre des Mondiaux juniors et U23 du Val di Fiemme avec une médaille d’argent. Il a manqué de quelques centimètres l’or qui est revenu au Vosgien Adrien Backscheider. Entretien.

 

Quand vous franchissez la ligne d’arrivée, en même temps qu’Adrien Backscheider, quelles idées se bousculent dans votre tête ?
On réalise pas trop quand on passe la ligne, c’est lors de la remise des fleurs et des médailles qu’on se rend compte qu’on a fait quelque chose de grand. Ensuite on repense à toutes ces années de sacrifices qu’on a fait pour en arriver là.

 

Justement, quel était votre état d’esprit lors de ce skiathlon, et plus généralement lors de ces championnats du monde ?

J’avais fait du skiathlon un gros objectif, je partais avec un mental de guerrier ; les conditions était difficiles, on savait dès le départ qu’il fallait y avoir le mental. J’ai géré (peut-être un peu trop la partie classique) et tout donner sur le skate et ça a marché ! Il me manque quelques centimètres pour jouer la gagne mais je vais pas ma plaindre, l’argent me satisfait.
Ensuite, j’aime bien l’ambiance que dégagent des mondiaux. Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas. Mais c’est le genre de course où il faut être à 200% et j’aime ça.

 

La photo finish aver Damien Tarantola et Adrien Backscheider.

La photo finish aver Damien Tarantola et Adrien Backscheider.


 

Les minutes où l’on attend le développement de la photo finish, que se dit-on ?
Quoi qu’il se passe, c’est un Français qui gagne donc c’est cool.

 
 

On a une équipe solide dans laquelle tout le monde s’entend bien.

 
 

La France a brillé lors cette compétition internationale. Cela a-t-il joué sur l’état d’esprit ? Cette dynamique est-elle venue s’ajouter à votre ambition, à votre envie de réaliser quelque chose de beau ?
C’est vrai qu’il y a une bonne émulation dans ce groupe France (groupe coupe d’Europe U23 et juniors). On a fait pas mal de stages ensemble tout au long de l’été, ça nous a aidé à forger une équipe solide dans laquelle tout le monde s’entend bien. Donc c’est sûr que de voir Paul, Jean et Célia avec une médaille, cela donne envie. Ensuite on a un bon staff qui fait tout pour que tout se passe bien et qui nous prépare la plupart du temps de bons skis.

 
 

Cette médaille d’argent valide-t-elle tout le travail que vous avez effectué ? Et quelles sont vos envies maintenant pour la fin de cet hiver ?
Elle valide je dirait 3 années d’entrainement dans le groupe U23, maintenant que l’objectif à été atteint il va falloir se tourner vers la 2ème partie de la saison. Il reste encore pas mal de course OPA ou j’ai à coeur de briller (chose que j’ai pas faite en début de saison).

 
 

Je prépare la prochaine OPA de Campra.

 
 

Le week-end dernier, on a beaucoup parlé des Tarantola. Un petit frère Antoine a également dominé les championnats de France cadets.
Oui, il a fait un bon week-end.

 
 

Quel est le programme des prochains jours pour vous ?
Quelques jours de volumes, finir la semaine pas le 10 km skate des Glières (Nordique challenge) afin de préparer au mieux la prochaine OPA de Campra.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.