Dans l’intimité des biathlètes français

Le site Internet de l’IBU, l’instance internationale de biathlon, a publié aujourd’hui un reportage sur un court stage de l’équipe de France qui s’est déroulé aux Plans d’Hotonnes, la veille des championnats de France remportés par Martin Fourcade et Marie-Laure Brunet.


Le rédacteur commence par décrire l’endroit : il parle d’« un stade de biathlon entouré de champs, avec très peu de maisons, pas de ville ou de village à proximité, mais beaucoup de vaches totalement indifférentes à ce qui se passe. Le stade est au sommet du Plateau de Retord, dans le Jura, à environ 70 km de Genève en Suisse. » Le décor est planté.

Bien que le Biathlon Summer Tour doit avoir lieu le lendemain, Thierry Dusserre, entraîneur des filles, présente les enjeux  : « Les courses de ce week-end ne sont qu’une partie de la formation. Nous sommes vraiment axés sur décembre et les coupes du monde ». Dès lors, il n’hésite pas à enfourcher un vélo pour suivre ses troupes dans les boucles du circuit et guetter tous les détails qui peuvent être améliorés : « Nous avons deux filles qui sont proches du sommet en coupe du monde, et maintenant nous devons former les autres pour les rapprocher le plus près d’elles. » Jean-Paul Giachino, qui s’occupe du tir, est également à pied d’œuvre.

A midi, filles et garçons se retrouvent à table, de retour de leurs gîtes respectifs. Le journaliste souligne l’ambiance qui règne au sein du groupe, non sans lyrisme : « C’est comme une scène de film, un grand groupe d’amis partageant les repas et une maison dans une France rurale entourée de champs verdoyants et de forêts baignées de soleil. »

Massages, un peu de détente ou de lecture dans la cour … et le déballage des affaires marquent le début d’après-midi. Avec les équipements arrivés tard dans la nuit (VTT, grands sacs de voyage et autres…) il y a à faire.


Le sac de vêtement de Simon Fourcade est resté à Obertilliach, en Autriche, où les tricolores ont passé quelques jours. « J’ai donné à l’hôtel tous mes vêtements à laver, puis je les ai oubliés. Je porte des vêtements que je empruntés aux autres gars ! », s’amuse-t-il.

Son frère rejoint le terrain de football installé derrière la maison.  « Les entraîneurs jouent. Je veux le regarder, ils sont assez compétitifs », commente-t-il. Martin Fourcade s’éloignera ensuite avec son vélo. 

Photos : IBU


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade