Davos : top 5 pour Jean-Marc Gaillard

A Davos, Jean-Marc Gaillard réussit un top 5 très encourageant dans un 15 km remporté par l’inattendu Gloeersen.

 

15 km skating (trois tours de cinq kilomètres) : c’est le programme qui attendait samedi en début d’après-midi les fondeurs réunis à Davos, en Suisse. La station des Grisons accueille ce week-end une seconde fois la coupe du monde, elle remplace en effet La Clusaz qui n’a pu organiser les épreuves en raison du manque de neige.

Avec le dossard 1, le Vosgien Bastien Poirrier a donné le coup d’envoi. Sorti de l’effectif fédéral,  le Ranspachois avait à cœur de porter ce dossard. Pour cela, il s’est préparé en Scandinavie lors  d’un stage avec le team longues distances Gel Intérim-Rossignol, puis il a gagné son ticket pour Davos lors du  10 km classique disputé samedi dernier aux Estables (Haute-Loire) dans le cadre du Samse national tour.

 

Le retour de Manificat

Les tricolores étaient nombreux au départ, la Fédération française de ski ayant réussi à sauvegarder le quota supplémentaire octroyé au pays organisateur. La prestation de Maurice Manificat était attendue. Le skieur d’Agy n’avait pas pu participer au mini-Tour de Lillehammer, atteint par une méchante pharyngite. Au premier intermédiaire, le Haut-Savoyard pouvait se rassurer (deuxième meilleur temps derrière Lars Nelson avec 3,5 secondes de mieux que l’ogre Sundby).

Au terme de la première boucle, Maurice Manificat  ne faiblissait pas, devançant de peu son coéquipier de Villard-de-Lans mais aussi Ivan Perrillat-Boiteux, Adrien Backscheider et Mathias Wibault qui ne déméritaient pas. Les bleus étaient donc bien placés, mais seuls 20 des 81 concurrents étaient alors pris en compte par les chronomètres. En outre, il restait deux tours.

Au km 10, Maurice Manificat tenait bon (6e au final), quand Robin Duvillard perdait un peu de terrain (15e). Ses cinq derniers kilomètres furent plus difficiles, sans être catastrophiques. Il franchissait la ligne d’arrivée avec 15,3 secondes de retard sur le Norvégien Anders Gloeersen. Il occupe la 8e place.

 

Jean-Marc Gaillard dans le coup

Parti plus tard, Jean-Marc Gaillard (dossard 47) montait progressivement en puissance. A 2,5 secondes de Manificat au km 5, il faisait mieux au km 10 (deuxième meilleur chrono, derrière Jespersen, mais devant Evgeniy Belov, Petter Northug Jr). Une victoire était alors à sa portée. On voulait en tout cas y croire. C’était sans compter sur Chris Andre Jespersen qui, renseigné sur les temps du Français, faisait tout pour le devancer, ne serait-ce que d’une poussière. Malheureusement, tout espoir s’est évaporé dans la fin du parcours, l’athlète du Haute-Savoie Nordic Team ayant eu plus de mal dans cette portion, à l’instar de Manificat. Il terminait avec 11,6 petites secondes d’Anders Gloeersen et assurait un top 5. Les deux leaders tricolores ont montré qu’ils étaient dans le coup (cinq bleus dans les points).

 

Pas de victoire pour Cologna

Dario Cologna qui s’est élancé avec le dossard 79, n’a jamais gagné en Suisse (deux fois deuxième et deux fois troisième). Pourtant, il a déjà pris à seize reprises le départ sur le sol helvétique. Troisième du 15 km en classique à Davos le week-end dernier, il avait plus que jamais l’envie de briller, bien qu’il ne soit guère à l’aise actuellement en skating. La boucle raccourcie n’était pas non plus à son avantage. Au terme du premier tour, il était très bien situé, à moins de 2 secondes de Calle Halfvarsson. A 10 km, son retard augmentait et toute prétention disparaissait par la suite. Une fois encore. Il pouvait se consoler avec un top 10.

 

Podium 100% norvégien

Autre concurrent qui était à surveiller, Alexander Legkov. Le Russe effectuait son retour sur la coupe du monde, au moment même où il vient de quitter — et ce, sans explication — le groupe d’entraînement du Suisse Reto Bürgermeister. Mais ce fut un jour sans : il termine 28e.

Petter Northug Jr, par contre, figurait en première ligne. Le Norvégien a mangé les secondes dans les derniers kilomètres. Il réussissait avec sa rage habituelle à monter sur le podium, ce qui laisse à supposer un retour à son meilleur niveau. Chris Andre Jespersen, 3e, complète le podium que domine Anders Gloeersen, qui n’avait pour l’heure gagné que sur des sprints.

 

 

Les Français

5. Jean-Marc Gaillard
8. Maurice Manificat
16. Robin Duvillard
20. Ivan Perrillat-Boiteux
30. Mathias Wibault
36. Adrien Backscheider
58. Damien Tarantola
62. Paul Goalabré
63. Clément Parisse
64. Bastien Poirrier

 

 

 


 

Le classement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.